Temps forts

Echec des négociations et poursuite de la grève à Carrefour

C. Florian C. Florian
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis ce matin 2h30, près de 300 salariés de l'hypermarché Carrefour de Vitrolles, soit 80% des effectifs, sont en grève illimitée, à l'appel de l'UNSA, le syndicat majoritaire.

Les employés du géant de la distribution exigent de la direction de meilleures conditions de travail, le remplacement des employés partis à la retraite et en congés maladie. Ils réclament également une réévaluation de leur salaire via leur prime annuelle d'intéressement qui a fortement chuté ces dernières années. Elle représenterait aujourd'hui un demi mois de salaire contre un mois et demi auparavant.
Et à l'issue des négociations entre des délégués du syndicats et la direction, "l'ensemble des salariés grévistes a voté en faveur de la poursuite de la grève, et ce jusqu'à ce que [leurs] revendications obtiennent gain de cause" détaille Eric Pouet, secrétaire CHSCT et élu UNSA.

Lors des premières discussions qui se tenaient depuis ce matin 8h, la direction a proposé l'emploi de 40 personnes supplémentaires, ce que l'UNSA a immédiatement refusé.
"La direction a proposé 40 embauches dont 11 caissières supplémentaires et 12 emplois saisonniers pour la période estivale. Mais en réalité elles ne sont pas nouvelles, elles étaient déjà prévues. De ce fait, la proposition ne vaut rien !" explique Eric Pouet.

Les négociations entre les deux parties ont donc repris cet après-midi et les représentants du personnel ont dores et déjà prévenu que "l'hypermarché restera fermé, au mois jusqu'à la fin de la journée".
Pour rappel, le magasin employait 800 personnes en 2008. Aujourd'hui ils ne sont plus que 496.