Temps forts

Recensement: Les villes qui gagnent et celles qui perdent

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) vient de publier les chiffres officiels du recensement 2019. Parmi les communes du pourtour de l'étang de Berre, certaines voient leur population bien augmenter. C'est le cas notamment de Miramas qui franchie la barre des 26 000 habitants (26 217 contre 25 720 en 2011) ou de Saint-Mitres les remparts qui a gagné plus de 200 âmes (5983 habitants contre 5700 en 2011). D'autres communes se maintiennent. A Istres par exemple le nombre d'habitants était de 44 136 en 2011, il est passé à 44 248. Même constat pour Fos-sur-Mer qui compte désormais 15 988 Fosséens. Enfin, il y a celles qui ont perdu du monde. Port de bouc (17 200 contre 17 547 en 2011), Marignane (33 949 / 34 702 en 2011), Vitrolles (34 301 / 35 229 en 2011) et Port-Saint-Louis-du-Rhône (8605/8717 en 2011) sont dans ce cas. Les villes de la Côte bleue aussi sont victime de l'exode. Carry perd près de 400 habitants (6020 / 6469 en 2011) et Sausset atteint les 7754 âmes. Elles étaient plus de 7800 lors du dernier recensement.