Temps forts

Marseille : "Ce n'est pas que les restaurants qui sont en jeu" Maître Nicolaï (UMIH)

N. GRIZARD N. GRIZARD
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le tribunal administratif de Marseille se penche cet après-midi sur un recours porté par le président de la Région PACA, Renaud Muselier, qui vise à suspendre l'arrêté interdisant la fermeture des bars et restaurants. Ce recours est soutenu, notamment par le Département, la Métropole, l’UMIH ainsi que plusieurs restaurants marseillais

Il s'agit d'un arrêté "inutile, inadapté et injuste", selon Me Xavier Cachard, qui défend les intérêts de la Région. C'est lui qui débute sa plaidoirie ce mardi après-midi au Tribunal Administratif de Marseille, demandant de suspendre l'arrêté et ainsi de redéfinir de nouvelles mesures qui ne porteraient pas atteinte à l'économie de la ville.

"On est le premier secteur économique de la ville" clame Me Gregory Nicolaï, avocat de l'UMIH, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie. "Ce n'est pas que les restaurants qui sont en jeu, c'est les torréfacteurs, les brasseurs, les fournisseurs d'alimentation, les boulangers, les petits maraîchers, les chauffeurs de taxi de nuit, l'entreprise d’entretien... C'est une économie circulaire" affirme Me Nicolaï.

Devant la cour, Me Gregory Nicolaï énonce plusieurs solutions qui permettraient aux restaurants de rouvrir : prise de la température à l'entrée, refus de toute personne ne portant pas un masque... etc. Ils attendent toujours la réponse du Préfet sur ces propositions.

Les bars et restaurants de Marseille et Aix-en-Provence vont-ils rouvrir plus tôt que prévu? C'est désormais la question qui se pose à la suite de cette audience devant le Tribunal Administratif de Marseille. La réponse doit être donnée demain à partir de 15 heures.

Interview de Me Grégory Nicolaï ci-dessus.