Temps forts

Les salariés et les syndicats de La Marseillaise en lutte pour sauver leur journal

C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ils étaient plusieurs dizaines devant les locaux de La Marseillaise sur le Cours Honoré-d'Estienne-d'Orves ce midi. Un rassemblement pour montrer une opposition ferme à un projet de reprise du quotidien par le PDG de la Provence et le milliardaire Xavier Nieil. Une offre jugée "hostile" car elle devrait entraîner la disparition du titre emblématique et la suppression de 80% des emplois. 

Ci-dessus le discours de Émilie Parente, déléguée CGT de La Marseillaise.