Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Taxe sodas: Coca-Cola suspend ses investissements sur son site des Bouches-du-Rhône

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le producteur américain de boissons sans alcool Coca-Cola a annoncé jeudi la suspension d'un investissement de 17 millions d'euros prévu en 2012 dans son usine des Bouches-du-Rhône, aux Pennes-Mirabeau, pour "protester symboliquement" contre la taxe sur les sodas

C'est la première décision concrète de Coca-Cola après l'annonce le 24 août par le Premier ministre François Fillon de la création d'une taxe sur les boissons à sucres ajoutés pour lutter contre l'obésité dans le cadre d'un vaste programme d'austérité.

Par ailleurs, la venue de John Brock, président de Coca-Cola Enterprises, pour les 40 ans du site est annulée.

"Nous entendons ainsi protester symboliquement contre une taxe qui sanctionne notre entreprise et stigmatise nos produits", explique Coca-Cola qui "réaffirme son opposition vigoureuse à toute forme de stigmatisation des boissons sucrées et à leur assimilation à d'autres catégories de produits tels que le tabac".

La taxe doit entrer en vigueur début 2012 et devrait rapporter 120 millions d'euros à l'Etat. Elle devrait renchérir le prix de la canette d'un centime d'euro en moyenne, selon les industriels du secteur.

Implanté en France dans l'entre-deux-guerres, le groupe américain emploie 3.000 salariés répartis sur cinq sites de production en France.

Le site des Bouches-du-Rhône, le deuxième en terme de production, compte 203 employés et trois lignes de production. Il a fait l'objet de 45 millions d'euros d'investissements depuis cinq ans, selon le communiqué.



afp