Temps forts

Le président du projet Iter resigne pour 5 ans

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le Conseil ITER a décidé, à l’unanimité, de proposer à Bernard Bigot un deuxième mandat de 5 ans à la tête d’ITER Organization. Depuis mars 2015, date à laquelle M. Bigot a pris ses fonctions de directeur général, le programme s’est rigoureusement conformé aux exigences du Plan d’Action visant à assurer le succès des travaux de construction et la fabrication des pièces de la machine et des systèmes de l’installation. Confirmée par des audits externes, la performance globale du programme a enregistré des progrès spectaculaires tant en matière de coût que de respect du calendrier. ITER a aujourd’hui finalisé 60% des tâches indispensables à la production du Premier Plasma en 2025, une étape essentielle vers les opérations à pleine puissance dès 2035. 

Dans un message adressé au personnel d’ITER Organization, M. Bigot a souligné l’importance des responsabilités et de la charge de travail associés à la fonction de directeur général, particulièrement dans la perspective des grands défis à venir : finalisation de la construction des bâtiments ; réception de nombreuses pièces et équipements essentiels; assemblage et installation de l’ensemble des pièces et systèmes, et préparation de la mise en service préalablement à la production du Premier Plasma. « J’ai pleinement conscience de l’ampleur des défis qui doivent être relevés et des responsabilités qui incombent au directeur général, a notamment déclaré M. Bigot au personnel et aux membres du Conseil. Soyez assuré de mon engagement à tout mettre en oeuvre pour assurer le succès d’ITER. »