Temps forts

Bertrand Tavernier sera l'invité du cinéma martégal Jean Renoir le vendredi 8 novembre

  • Culture
  • 04/11/2019 à 17h20
  • 01:57
Bertrand Tavernier sera l'invité du cinéma martégal Jean Renoir le vendredi 8 novembre.

1/1

Bertrand Tavernier sera l'invité du cinéma martégal Jean Renoir le vendredi 8 novembre.

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

 

« Quand j'avais vingt ans, j'ignorais si je parviendrais à devenir réalisateur mais aimer le cinéma et m'y dévouer corps et âme, je savais que c'était en moi. La cinéphilie m'a permis de trouver ma place dans l'existence. » Ces quelques lignes sont tirées de conversations entre Thierry Frémaux (directeur de l'institut Lumière et délégué général du Festival de Cannes) et Bertrand Tavernier qui ont été mises en pages dans l'ouvrage intitulé « L'amour du cinéma m'a permis de trouver une place dans l'existence » fraîchement réédité. C'est cette passion du cinéma dont il sera question, ce 8 novembre, dès 18 h 30, en présence du réalisateur. Il parlera de la naissance de cette passion, de son cinéma, celui des autres, des grands auteurs classiques, de Chabrol à Melville mais aussi de Tarantino ou d'Eastwood, de scénaristes oubliés tels que Russels Banks ou Steve Tesich. Suivra une projection, celle du long-métrage (2h10) en haute définition de Capitaine Conan, un film tiré du roman historique de Roger Vercel. L'histoire se déroule en 1918, dans les Balkans. Alors que l'armistice est signée en France, une armée, celle du capitaine Conan interprété par Philippe Torreton, n'est pas démobilisée et reste en état de guerre. Les soldats sèment le désordre, pillent et tuent. Le soldat Norbert (Samuel Le Bihan) est choisi pour faire condamner et fusiller les coupables. Bertrand Tavernier s'est attaqué, en 1996, à un pan méconnu de l'histoire de la guerre de 14-18 et aux horreurs des affrontements en retraçant de saisissantes scènes de guerre et des corps-à-corps sanglants. Le cinéaste a reçu un second César, celui du meilleur réalisateur, pour ce film. La soirée comprendra un apéritif et une séance de signature avec le cinéaste.

Dans un autre genre, un autre univers, le 13 novembre, le cinéma propose une séance pour le jeune public ( dès 8 ans) avec un programme de quatre histoires courtes issues de l'imaginaire du cinéaste d'animation Jean-François Laguionie : La demoiselle et le violoncelliste, Le masque du diable, Potr' et la fille des eaux et L'acteur. Le rendez-vous est fixé à 14 h 30 pour quarante minutes d'évasion.

Cinéma Jean Renoir
http://www.cinemartigues.com
Allé Jean Renoir, quartier de Saint-Roch
09 63 00 37 60