Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Cinéma : Le César et Les Variétés disent non au Pass Sanitaire

  • Culture
  • 23/07/2021 à 16h13
  • 01:26
R. Khayat R. Khayat
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ce sont Jean Mizrahi et Frédéric Verdière, les deux gérants des cinémas Le César et Les Variétés dans le centre-ville de Marseille qui l'ont annoncé sur les réseaux sociaux. Plutôt que d'imposer le Pass sanitaire à tous les spectateurs, obligatoire depuis le 21 juillet dans les salles accueillant plus de 50 personnes, les deux hommes ont pris le parti d'abaisser leur jauge à 49 personnes maximum par salle. Une manière pour eux de laisser le choix à leur clientèle, mais aussi de lutter contre un cinéma "discriminant". 

"Ils [les gérants] ne comprennent pas pourquoi il y a un traitement différencié, et surtout dans des délais qui ne permettent pas aux clients de s'adapter ! Parce qu'on ne se fait pas vacciner en une semaine", dénonce Jean Mizrahi. 

"On n'avait pas besoin de ça"

Selon lui, cette mesure est préjudiciable pour tous les acteurs du monde du cinéma. "Je peux vous dire qu'il y a des films qui sont sortis là et qui vont prendre cher... Il y en a un qui était parti pour faire des cartons historiques, c'est Kaamelott. C'est un film qui pouvait atteindre des niveaux très élevés, et qui là vient prendre un coup sur la tête. Il y a des distributeurs de films qui vont y perdre au passage. Je pense que toute la filière cinéma va y prendre au passage, c'est évident. 

Franchement, après quinze mois difficiles, on n'avait pas besoin de ça. J'espère que le gouvernement s'en rendra compte et fera ce qu'il faut pour compenser. Parce que ça devient franchement difficile de faire ce métier dans ces conditions."