Temps forts

Covid-19: Renaud Muselier milite pour des auto-tests de dépistage

Covid-19: Renaud Muselier milite pour des auto-tests de dépistage

1/1

Covid-19: Renaud Muselier milite pour des auto-tests de dépistage

M. Chaix M. Chaix
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Entendu sur Maritima Radio :  Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier a demandé mardi aux autorités d'accélérer les autorisations d'auto-tests de dépistage du Covid-19 qui constituent pour lui une solution d'"avenir" pour envisager la reprise d'une vie normale

"Partout dans le monde, en Israël, aux Etats-Unis, en Chine on a une vraie stratégie qui permet de s'auto-tester chez soi, dans la rue et dans les lieux publics. C'est l'avenir fondamental pour avoir cette capacité de rouvrir" les lieux fermés à cause de la pandémie, a estimé Renaud Muselier lors de ses voeux à la presse.

L'élu a assuré avoir passé un marché spécifique pour l'achat d'un demi-million d'auto-tests salivaires qui est bloqué, selon lui, faute d'avis favorable de la Haute autorité de santé.

"Je mets la pression aux autorités sanitaires de notre pays pour qu'elles sortent de leur dogme (...). Il faut accélérer sur les soins, sur les auto-tests, sur les autorisations qui sont toujours freinées", a insisté Renaud Muselier.

"Ce qu'il faut avoir c'est l'auto-test individuel où on se sert simplement de son crachat", a-t-il ajouté, prenant en exemple des tests "chinois" qui revendiquent 98% d'efficacité mais ne "sont pas encore reconnus dans notre pays".

Le test salivaire EasyCov, conçu par le laboratoire Sys2Diag, qui associe le CNRS et la société française SkillCell, a lui obtenu une autorisation et peut même être remboursé par la Sécurité sociale. Mais, pour le président de la région Paca, il ne s'agit pas réellement d'un auto-test car il faut ajouter des réactifs et le chauffer pour obtenir le résultat. Renaud Muselier étudie donc l'opportunité pour sa région d'en commander ou pas.

"Les auto-tests, c'est l'avenir: quand vous avez de l'hyper-tension, vous faites votre propre diagnostic avec l'appareil tensiomètre, quand vous avez du diabète, vous vous piquez pour savoir si vous avez une glycémie convenable", a conclu l'élu régional.

 

Crédit photo : Mohammed El Hamzaoui