Temps forts

Plan de déconfinement : la réaction de Jean-Marc Zulesi député de la 8ème circo des Bouches-du-Rhône

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Édouard Philippe vient de s'exprimer à l'Assemblée Nationale ce mardi à 15H00 pour indiquer le plan de déconfinement. Un plan qui insiste sur la progressivité avec une phase 1, du 11 mai au 1er juin, et une phase 2, du 1er juin jusqu'à l'été sous condition qu'il n'y ait pas plus de 3000 nouveaux cas par jour sur tout le territoire national d'ici au 11 mai sinon la date du déconfinement sera reportée. La décision sera prise le 7 mai

Dans l'hypothèse du déconfinement à la date du 11 mai, voici une série d'annonces extraites du discours du Premier Ministre :

-  Une prise en compte géographique en concertation avec la Direction Générale de la Santé et les départements.
-  700 000 tests virologiques par semaine devraient être faits à partir du 11 Mai.
-  L'isolement des personnes testées positives au Covid-19 à leur domicile ou dans des hôtels réquisitionnés.
- 50 % du coût des masques supportés par les collectivités territoriales à la charge de l'État.
- L'application Stop Covid en cours de développement fera l'objet d'un débat parlementaire.
-  5 millions de masques donnés aux préfets pour les plus fragiles via les CCAS.
- Retour à l'école avec pas plus de 15 élèves par classe et sur la base du volontariat, le 11 mai les maternelles et les primaires, le 17 mai les collèges et fin mai les lycées professionnels.
-  Les crèches rouvriront le 11 mai avec pas plus de 10 enfants.
- Le télétravail est encore à privilégier avec des horaires décalés dans les entreprises.
- Tous les commerces rouvrent le 11 mai à l'exception des cafés et des restaurants qui devraient pouvoir ouvrir le 1er juin.
Un commerçant pourra refuser l'entrée d'un client s'il ne porte pas de masque.
Les marchés rouvrent aussi le 11 mai sauf contre-indications des préfets ou des maires.
-  Médiathèques, bibliothèques et petits musées rouvrent le 11 mai mais pas les grands structures.
-  Le sport sera à nouveau permis sans attestation dérogatoire sauf les sports collectifs, de contact ou en intérieur.
-  Les plages resteront fermées jusqu'au 1er juin.
-  Pas de grands rendez-vous public avant le 1er septembre.
- Les lieux de culte rouvrent le 11 mai et il est demandé de ne pas célébrer de cérémonies avant le 1er juin.
-  Dans les rues pas de rassemblements de plus de 10 personnes.
-  Dans les transports en commun le port du masque sera obligatoire, un siège sur deux condamné et présence d'un marquage au sol pour les distances de sécurité sanitaire. Une réservation sera obligatoire dans tous les trains.
-  Les trajets dans le département du domicile seront tolérés sans attestation dérogatoire mais celle-ci sera demandée au delà de 100 km du domicile.
- Un projet de loi va être proposer pour proroger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 23 juillet.

Seulement 75 députés présents dans l'hémicycle, dont Jean-Marc Zulesi, le député LREM de la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône (Salon-de-Provence, Berre-l'Étang, Rognac, Pelissanne). Il a réagit depuis son bureau de l'Assemblée Nationale juste après la fin du discours du Premier Ministre.

(Interview : Rémy Reponty – Maritima médias)