Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La CGT 13 demande une réunion d'urgence au préfet

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Dans une courrier adressé au préfet des Bouches-du-Rhône, l'union départementale de la CGT demande la tenue rapide d'une réunion afin de prendre les mesures nécessaires à la sécurité des salariés d'activités jugés "non essentielles" par la CGT en cette période de confinement. 

"Monsieur le Préfet,
Dans la crise sans précédent que traverse notre pays, l’urgence est à la préservation de la santé et les soins pour tous.
L’Union Départementale des Syndicats CGT des Bouches du Rhône est pleinement engagée dans le combat contre le COVID 19 et ses conséquences sur les salariés et la populations en général.

Le rôle de l’Etat est de protéger les salariés comme toute la population vivant sur notre territoire. Force est de constater que dans de nombreuses entreprises, collectivités ou services, très peu voire aucune mesure n’a été mise en place, ce qui met en danger les agents et les salariés qui y travaillent ainsi que leur famille.

Pour stopper l’épidémie, mettre en sécurité la population et donner plus de moyen aux agents et aux salariés dont l’activité vitale est nécessaire dans la période, l’UD CGT 13 revendique :
- la fermeture physique de l’ensemble des entreprises, services et collectivités non essentielles et la réquisition par l’Etat de leur stock de matériels de protection,
- La prise en charge à 100% des salaires et traitements,
- La nationalisation de l’ensemble des établissements et structures de santé privée.

Afin de faire un état des lieux précis de la situation de l’ensemble des entreprises, services et collectivités concernés et prendre les mesures qui s’imposent? Nous sollicitons une réunion physique ou en visioconférence dans les plus brefs délais.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos salutations distinguées."