Temps forts

Vitrolles : silence, on roule

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La communauté du Pays d'Aix lance une enquête publique sur les nuisances sonores. Depuis le 1er septembre jusqu'au 31 octobre, la CPA soumet en effet au public un nouveau plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE)

Ce plan prévoit pour les 5 ans à venir les moyens de lutter contre les principales nuisances sonores recensées sur le territoire et notamment 40 points identifiés comme bruyants sur différentes communes de la CPA.
Et parmi ces 40 points sensibles, l'avenue des Salyens à Vitrolles. Cette ancienne 4 voies, véritable "autoroute" qui coupait la ville en deux - et à ce titre grande productrice de bruit - a depuis 2013 été réduite de moitié et assortie d'une piste cyclable. Avant le début des travaux, elle avait hérité de l'une des 7 balises permanentes installées sur le territoire de la communauté. Objectif, constater si les aménagements effectués sur cette voie ont permis de diminuer les nuisances sonores dont elle était jusqu'alors responsable, un constat "avant-après" qui permet de mesurer une éventuelle évolution positive dans la vie du quartier. Des relevés datant de 2011 mettaient en relief un niveau de 65 décibels (dB) sur 24 heures, à la suite des travaux d'aménagement le seuil de bruit est tombé à 62 dB. Et 3 dB de moins, ça signifie une diminution des nuisances de moitié !
En journée, presque 2/3 des valeurs enregistrées sont même inférieures à 60 dB et la nuit, les niveaux tombent à moins de 50 dB soit des bruits faibles.
Les conclusions de cette enquête ont permis de constater un apaisement du quartier, des nuits bien plus calmes mais toujours un bruit de fond marqué par des sources sonores lointaines qui échappent aux travaux d'aménagement (autoroute A7, circulation ferroviaire et aérienne, de jour comme de nuit).
Des relevés similaires vont être effectués sur une autre voie bruyante de Vitrolles, l'avenue de Marseille qui va connaître elle aussi en fin d'année d'importants aménagements visant à pacifier la circulation.
Ce plan (PPBE) est assorti d'une enveloppe de 250 000 € qui permet à la CPA de cofinancer les travaux d'amélioration prévus par les gestionnaires de voie (la communauté, elle, n'est pas gestionnaire) soit les communes, le conseil départemental, les sociétés d'autoroute et les services de l'Etat pour les autoroutes publiques.

Pour consulter le PPBE : http://www.agglo-paysdaix.fr/environnement/air-bruit/bruit.html
Pour remettre votre avis : ecologie-urbaine@agglo-paysdaix.fr


En vidéo, les interviews de Vincent Sename, directeur de l'environnement à la CPA et de Marie-Claude Michel, adjointe à l'environnement à la ville de Vitrolles

(Interviews et images : Michel Montagne / Maritima Medias)