Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Le ministre Baylet à Port-Saint-Louis : "l'Etat n'abandonne personne"

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est la réponse du ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales à notre question de savoir pourquoi il avait choisi de faire étape à Port-Saint-Louis, commune qui s'est souvent sentie abandonnée par l'Etat

Marseille/Port-Saint-Louis du Rhône : les deux seules étapes de cette visite ministérielle de Jean-Michel Baylet dans les Bouches-du-Rhône.
Si le choix de la ville-centre de la nouvelle Métropole sonne comme une évidence, il n'en allait pas de même pour la petite commune de 8680 habitants, située aux confins de cette même Métropole. Une commune qui cumule les particularités :
- Son isolement quasi insulaire, la ville la plus proche étant Fos-sur-Mer, située à 20 km de là.
- PSLR est "victime" de rattachements administratifs multiples entre Arles, Istres et Martigues selon l'administration à laquelle on veut s'adresser.
Ajoutez à cela un vieillissement de la population (un quart a plus de 60 ans) - dont une partie non négligeable se retrouve par ailleurs dans une situation de grande précarité - et il apparait dès lors évident que, dans ce contexte social difficile, la disparition ou la délocalisation d'un service public soit  vécue comme une violence par des usagers qui vont devoir faire face à des contraintes - et donc des frais - supplémentaires de déplacement.
Eh bien, c'est pour ces raisons que PSLR a été choisie comme seconde étape de ce déplacement ministériel puisque Jean-Michel Baylet vient de lancer officiellement l'élaboration des schémas de l'accessibilité des services publics afin de concrétiser la volonté de l'Etat d'œuvrer pour un service plus proche, plus moderne et plus efficace, quel que soit le territoire où l'on habite.
Et justement, la municipalité de Port-Saint-Louis a projeté de réaliser une "maison de services au public" (MSAP) afin de renforcer l'offre de proximité pour les habitants. Une maison qui centralisera les services publics existants mais jusqu'alors éclatés sur la commune, comme l'espace du citoyen (droit), la maison de l'emploi (emploi), l'agence du développement territorial (habitat). Mais cette MSAP - un projet à 450 000 euros -  permettra de développer de nouveaux services (avec le retour tant espéré de la CAF ?), elle sera installée dans l'actuel Espace citoyen, situé à deux pas de la mairie, et ses locaux seront étendus grâce à l'aménagement de l'ancien bar Vauban mitoyen. Des travaux dont le coût pourrait en partie être pris en charge par l'Etat, c'est en tout cas ce que le ministre a laissé transpirer dans son discours.

En vidéo, les interviews du ministre Jean-Michel Baylet et du maire de Port-Saint-Louis, Martial Alvarez, ainsi que quelques images de la visite

(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Médias)