Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Port-de-Bouc. Petition, cagnotte et inscriptions pour sauver le club hippique de Castillon

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Touché en plein cœur par la crise sanitaire et le confinement, puis par l'incendie de la forêt de Castillon, le club hippique de Castillon à Port de Bouc est en grande difficulté aujourd'hui et fait appel à ses adhérents pour tenter de s'en sortir.

"Cette année s'annonce très compliquée pour nous", désespère Nathalie Assante, secrétaire du club hippique de Castillon. En effet après plus de deux mois de confinement, une activité quasi à l'arrêt et les incendies qui ont ravagé la forêt de Castillon, lieu où se situe le club hippique, les finances sont au plus bas. "On a été impacté au plus profond par la crise, mais plus récemment par le feu. On s'est retrouvé encerclé par les flammes pendant plusieurs heures et on a dû être confiner par les pompiers car la route d'évacuation avait été coupée". Les sapeurs-pompiers ont même utilisé ce jour là du retardant, ce produit chimique destiné à freiner la propagation des incendies, ils ont aussi fait appel aux canadairs pour protéger au mieux le personnel et les bêtes. "La situation a été très anxiogène d'autant plus que nos 51 chevaux ont été enfermés dans un petit espace", décrit Nathalie, qui comptait sur ce début d'année scolaire pour retrouver une activité plus normale. "Le problème c'est que là, on subit de plein fouet un arrêté municipal qui conduit à la fermeture du club pendant plus de trois semaines", poursuit la secrétaire. En effet, depuis le 27 août à Port-de-Bouc et par mesure de sécurité, il est interdit pour les piétons, cyclistes et véhicules de pénétrer dans cette forêt touchée par les flammes. Or le club hippique se trouve justement au cœur de cette forêt, ce qui n'arrange pas ses affaires. "On vraiment du mal à digérer tout ça, voilà pourquoi nous faisons circuler une pétition pour pouvoir rouvrir le plus vite possible", poursuit Nathalie Assante. Car la situation économique de ce club hippique n'est franchement pas au beau fixe après ces deux mois de confinement. "Pendant toute la période où nous étions fermés et sans rentrée d'argent, nous avions des chevaux à nourrir, soigner et faire ferrer. Nous avons donc créé, à ce moment là, une cagnotte pour nous permettre de subsister et aujourd'hui encore nous avons besoin de l'aide de tous pour continuer". Et le moins que l'on puisse dire c'est que la solidarité s'est très vite mise en place. "À l'issu du confinement la cagnotte était devenue nécessaire et là spontanément j'y ai pensé. Heureusement qu'elle était encore active, car je sais qu'ils ont des besoins immédiats avec cette catastrophe", compatit Virginie, venue inscrire, ce jour-là, sa fille au club hippique pour une nouvelle année.

 

- Pour participer à la cagnotte et aider le club, cliquez-ici

- Pour signer la pétition rendez-vous sur la page Facebook du club

 

En vidéo : inscriptions, incendie et pétition pour sauver le club hippique : Nathalie Assante, secrétaire du club hippique de Castillon vous dit tout.