Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Martigues: le Saint-Julien nouveau est arrivé!

Martigues: le Saint-Julien nouveau est arrivé!

1/1

Martigues: le Saint-Julien nouveau est arrivé!

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Chaque année, à la fin du mois d'octobre, la coopérative vinicole de Saint-Julien invite les amateurs et amatrices de vin à déguster sa nouvelle cuvée. Blanc, rosée ou rouge, certains ont ressenti des notes fruitées, pour d'autres plutôt florales et pour les plus poétiques, une "douceur de guimauve"...

 Martigues: le Saint-Julien nouveau est arrivé!
 José Pigaglio, président de la Venise provençale.
 Joël Fouque, vice-président de la coopérative.

C'est un rendez-vous que les habitués de la cave coopérative vinicole de Saint-Julien, la Venise Provençale, ne loupent généralement pas; fêter la nouvelle récolte. L'ensemble des personnes réunies, autour de tonneaux en bois, avaient le sourire aux lèvres. On peut donc en déduire que le vin est bon! "Il est très léger, il y a des notes d'agrumes, je trouve que c'est une bonne cuvée, assure Lycia Diaz, un verre de chardonnay à la main. Ça peut se boire facilement en apéritif, ou accompagner un plat de poisson."

Près de 9000 hectolitres de vin ont été produits, issus du du travail de 150 exploitants présents dans la plaines de Saint-Julien et Saint-Pierre les Martigues. Situé à quelques kilomètres de la Côte bleue, le vignoble, qui bénéficient de l'appellation d’origine protégée des Côteaux d’Aix-en-Provence, profite des entrées maritimes qui donnent au vin une tonalité particulière. Le blanc est élaboré à partir de raisins chardonnay, le rosé avec des cépages de grenache et de syrah et du merlot pour le rouge: "Les vendanges ont été précoces, explique le vice-président de la coopérative, Joël Fouque. Le vin blanc chardonnay a été récolté le 13 août, ce qui est une première pour nous. Habituellement, c'est dix à quinze jours plus tard. La chaleur a été très présente et ça a un incidence sur la qualité. Le problème reste la sécheresse ambiante qui va poser quelques soucis à longs termes. Ceci dit, cette année, nous avons une bonne cuvée à présenter, donc nous sommes satisfaits."

La venise provençale s'est engagée dans un chantier de modernisation depuis un an: nouvelles cuves en inox, nouvel espace de stockage, création d'un second quai de réception pour les vendanges ... "C'était nécessaire si on voulait être performant au niveau de la qualité et ne pas se retrouver en retrait par rapport aux caves du département qui, elles aussi, investissent." assure le président de la cave José Pigaglio. Grâce à ces travaux, qui devraient prendre fin en janvier prochain, la coopérative pourra accueillir le raisin des parcelles qui sont en conversion bio. Elles sont de plus en plus nombreuses: " L'année prochaine, sur les 180 hectares que compte le vignoble , nous allons rentrer 40 hectares de raisins bio, conclut José Pigaglio. C'est très important. On fait le choix de la qualité environnementale."

https://www.laveniseprovencale.fr/