Temps forts

Martigues: oxygène supplémentaire à Ferrières

Martigues: oxygène supplémentaire à Ferrières

1/1

Martigues: oxygène supplémentaire à Ferrières

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Double inauguration ce matin dans le quartier de Ferrières : de l'extension du jardin de Ferrières au square situé à l'angle de l'avenue Kennedy et du boulevard Léo Lagrange, ce sont deux espaces urbains rendus aux piétons et à la végétation.

 L'extension du jardin de Ferrières
 Le square paysager à l'angle de l'av. Kennedy et du bd Lagrange
 Les explications techniques de Sandrine Lemire

La première des deux inaugurations était celle de l'extension du jardin de Ferrières, un agrandissement dudit jardin côté nord qui vient compléter l'existant, le valorisant du même coup ainsi que la plage du Centre-Ville. Petite place circulaire d'environ 1000 mètres carrés, elle sera complétée très prochainement de jeux d'eau et de plusieurs bancs pour accompagner les diverses plantes et arbres déjà plantés. Est amélioré le passage piéton du boulevard du 14 juillet avec l'accès aux personnes à mobilité réduite. La trentaine de places de parking supprimées a été compensée par un aménagement de plus de 80 places côté sud près du théâtre de verdure. Ce projet s'inscrit en cohérence avec tous les aménagements alentours

Dans la foulée, la deuxième inauguration était celle du square réalisé au début de l'avenue Kennedy, lieu connu par les martégaux de longue date pour avoir été une station service puis un centre de réparation automobile Midas (détruit en 2014). Un endroit qui aurait pu, avec la tendance à la densification urbaine, voir s’édifier un immeuble. La politique martégale en a décidé autrement et c'est un square paysager qui a vu le jour sur plusieurs niveaux: le « jardin de Paradis » tel que l'a surnommé le maire Gaby Charroux, en attendant le nom officiel - parce que ce square est situé aussi à quelques mètres du départ du chemin de Paradis -. Plantes méditerranéennes, différentes essences d'arbres, espace pédagogique de plantations réservé aux enfants de la Maison de Quartier Eugénie Cotton, mobilier pour s’asseoir et jeux pour enfants (à venir), c'est en définitive une bouffée d'oxygène et un véritable repos visuel pour les habitants du quartier.

Le coût des travaux pour les deux aménagements s'élèvent à environ à 710.000 Euros TTC. En vidéo les extraits des 2 discours inauguraux et les explications techniques de Sandrine Lemire, architecte de la ville de Martigues.