Temps forts

L'émouvant hommage de Martigues à Claude Fasciola

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est devant près de 200 personnes que s'est tenue la cérémonie publique en hommage à Claude Fasciola sur le port de Carro. "Nous perdons un grand monsieur de Martigues", a déclaré le maire Gaby Charroux.

"Dans ce lieu, tout nous rappelle Claude, ce qu’a été sa vie, celle de ses amis et la nôtre : de l’horizon lointain de notre méditerranée à son port, que Claude souhaitait façonner et pour lequel il s’était engagé à mes côtés, pour en concevoir la rénovation et l’embellissement jusqu’au Cercle, au Comité des fêtes ou au petit Musée, joyau de l’histoire locale, jusqu’à la pêche bien sûr et sa connaissance parfaite de la météo sur Carro". L'allocution de Gaby Charroux ouvre la cérémonie, devant le Cercle des Pêcheurs, face à la mer, aux bateaux et parmi eux, évidemment, le San Christ, bien célèbre à Carro et reconnaissable entre mille avec sa tête d’indien.  

"Lui, la figure marquante de ce port de pêche, fief de sa jeunesse, dont il fut l’un des plus valeureux ambassadeurs, y aura tout connu, tout vécu", poursuit le maire. "A commencer par une enfance heureuse auprès de sa famille et de sa bande de copains surnommée la « bande de Carro » qui resta soudée de l’école jusqu’à aujourd’hui. Claude aimait rire, danser et surtout charmer. Il découvrit à 14 ans la passion de la pêche, et celle de la mer. Des passions qui ne le quitteront jamais et à partir desquelles il construira sa carrière professionnelle. En tant que pêcheur avec son frère Henri à l’époque bénite de la Seinche et des campagnes de Thon au Grau du Roi. Puis en exerçant sur un bateau pilote, plus connu sous le nom de pilotine, pendant plusieurs années avant de s’orienter à nouveau vers la pêche dite « petit métier », mais cette fois-ci, seul à son compte".

"Président charismatique du Comité des Fêtes, il multiplia des manifestations comme les lotos, les vide-greniers, les concours de pêche et la très fameuse journée brasoucade. Que ce soit dans le bonheur des repas fastueux, dans les joies que la vie de famille peut offrir ou dans des moments de peine et de tristesse, Claude savait en permanence rester lui-même. Un homme qui rassemblait, qui fédérait pour nous enjoindre à rester positifs et lucides. C’est cette force de caractère que je salue aujourd’hui. Celle qui l’aura guidé jusqu’au bout du chemin", a conclu Gaby Charroux. 

Son petit-fils et son petit-neveu ont également pris la parole pour lui dire adieu, plus intimement. 

 

Regardez un extrait de la cérémonie en vidéo.