Temps forts

Premiers coups de pioche pour la maison de santé de Martigues

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est une première dans le territoire. Une maison de santé pluridisciplinaire va voir le jour en 2020 à Martigues.

Les travaux ont démarré à l'Escaillon, la première maison de santé pluridisciplinaire sortira de terre au troisième trimestre 2020.  Dans ses 2000m2 de surface, une quinzaine de professionnels de santé s'y installeront. "Quatre médecins généralistes ont déjà signé, assure le docteur Gérard Eddi, à la tête du projet. D'autres vont arriver".  Au total, une douzaine de métiers seront représentés, la structure sera aussi complétée par un laboratoire d'analyses médicales et un magasin de matériel médical.  "Les professionnels de santé ont décidé de se coordonner entre eux afin d'être plus efficaces, souligne le docteur Eddi. L'objectif est d'avoir un temps de travail plus épuré et plus ordonné. " Ce regroupement de professionnels pallie aussi un autre problème: celui de la désertification médicale du secteur. Si Martigues flirte avec la zone rouge en terme de nombre de médecins, d'autres communes comme Port-de-Bouc la subissent de plein fouet. "Il est important aujourd'hui de travailler ensemble. Il faut être efficace dans le temps . Aujourd'hui, les médecins sont saturés. Notre souhait est de gagner en qualité, de faire mieux et plus vite. Ce qui attire les jeunes médecins c'est justement le regroupement." Pour cela, une association est en train de voir le jour. 

Une association des médecins libéraux

Il s'agit de la Communauté des professionnels de territoire de santé (CPTS). Née au mois de mars, elle permet aux médecins libéraux de mieux se coordonner. Ses premiers champs d'intervention concernent le parcours complexe et l'accès aux soins non programmés. Autrement dit, les médecins adhérents ont décidé d'agir sur les longues minutes, voire heures d'attente lors des consultations sans rendez-vous. "L'un de nos projets est de développer une application qui donne en temps réel la durée d'attente, explique Laurent Guillerault, pharmacien et secrétaire  de la CPTS. La coordination entre les médecins existe déjà mais de manière informelle. Grâce à la Communauté, demain, nous aurons des outils modernes et sécurisés pour faire vivre le dossier médical partagé qui a couté si cher aux contribuables et à la Sécurité sociale. "  

Ecoutez l'interview du docteur Gérard Eddi, à la tête du projet de maison de santé pluridisciplinaire et président de la CPTS