Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Marseille. Le jardin Lamy achève la réhabilitation de Saint-Victor

Marseille. Le jardin Lamy achève la réhabilitation de Saint-Victor

1/1

Marseille. Le jardin Lamy achève la réhabilitation de Saint-Victor

R. Khayat R. Khayat
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le Printemps Marseillais continue la réhabilitation du centre-ville et de ses espaces verts. Dans le 7e arrondissement, un "nouveau" jardin Lamy, autrefois à l'abandon, vient de sortir de terre.

 Sophie Camard (maire des 1/7) et la réhabilitation de Saint-Victor

C'est au pied de l'abbaye Saint-Victor, à l'abri derrière sa façade ouest, que se cache le Jardin Lamy. Avec sa dizaine de chaises et ses jeunes pousses à peine sorties de terre, le lieu ne paie pas encore de mine. Il devrait pourtant voir grandir plus de 500 végétaux "made in Provence" : de la sauge, de l'origan, de la verveine, de la lavande… Des espèces endémiques qui présentent un avantage certain: leur autosuffisance. "Aujourd'hui, de l'arrosage automatique est prévu, mais il devrait cesser d'ici trois ans", assure Philippe Cahn, l'adjoint de secteur délégué aux espaces verts. 

La rénovation de ce jardin "écologique" aura coûté 48 700€ TTC, dont 8 000€ subventionnés par l'Agence Régionale de l'eau pour désimperméabiliser le sol. Une initiative qui permet à l'eau de pluie de retrouver la terre et de créer des "îlots de fraîcheur" en cœur de ville, explique Perrine Prigent, conseillère municipale en charge de la valorisation du patrimoine. "Marseille est une ville assez minérale, avec un climat méditerranéen qui s'intensifie : la chaleur augmente, les pluies sont peu courantes mais très intenses. Les fonctionnements urbains, nécessaire dans une ville telle que la nôtre, sont donc aggravés. Vivre en ville n'est acceptable que si l'on peut avoir des espaces de respirations : les parcs et jardins en font partie, tous comme les cours d'écoles, que l'on désimperméabilise également."

Un futur incertain

Ce "nouveau" parc Lamy est très bien accueilli par les riverains. Danielle et Emmanuelle, mère et fille, sont toutes deux conquises. Ce qu'elles souhaitent désormais, c'est voir la fréquentation du lieu s'améliorer. "J'espère qu'ils vont bien le protéger, pour ne plus que des sans domicile fixe s'y installent jour et nuit", commence Emmanuelle. Sa mère complète : "Ce serait très bien que ça reste un parc pour les enfants et les personnes qui veulent déambuler, prendre le soleil." Rien n'est pour l'instant prévu à cet égard : la mairie de secteur annonce seulement le passage quotidien d'une "brigade de propreté" et la fermeture du lieu toutes les nuits, de 20h à 9h du matin... Pas de quoi effrayer les contrevenants, qui n'auront qu'à enjamber une barrière d'1 mètre 20 pour investir les lieux. 

Seul le temps nous dira de quoi sera fait le futur de ce joli jardin. Jardin qui marque le troisième projet de la mairie des 1/7 pour réhabiliter Saint-Victor, après la rénovation du square Bertie Albercht et la mise en place d'un marché des producteurs, chaque dernier dimanche du mois.

En vidéo : l'interview de Sophie Camard, maire des 1/7 à Marseille.