Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Une sortie de crise pour les habitants de la Plaine ?

Une sortie de crise pour les habitants de la Plaine ?

1/1

Une sortie de crise pour les habitants de la Plaine ?

L. Lachau L. Lachau
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis la réouverture des bars, il y a deux semaines, les riverains de la place Jean Jaurès subissent des nuisances sonores et ne sentent plus en sécurité. Face à ce constat, Yannick Ohanessian, l'adjoint au maire en charge de la sécurité publique, à présenté ce matin un nouveau dispositif de sécurité. Reportage.

"Ma fille m'a dit hier, maman il y a les tam-tams qui m'embêtent." Rodéos urbains, et concerts de musiques improvisés jusqu'à 2h du matin, Océane et sa famille vivent un véritable enfer depuis 15 jours. Ce matin, cette jeune marseillaise est venue exprimer son ras-le-bol. "Je vis très mal de me dire tous les soirs, on doit attendre l'intervention de la police pour dormir. Tous les soirs, c'est la même chose, c'est le jeu du chat et de la souris entre les forces de l'ordre et ceux qui font du bruit."

Depuis plusieurs mois, le collectif de la Plaine alerte la nouvelle municipalité sur le sentiment d'insécurité partagé par les riverains de la place Jean Jaurès. "Nous avons alerté plusieurs fois l'ancienne mairie, et à chaque fois, nous n'avions aucune réponse. Aujourd'hui, on a l'impression d'être entendu, ça fait plaisir. Maintenant, on attend des actes" souligne Malika, membre du collectif. "Le problème aussi, ce sont tous les livreurs en scooter qui arrivent à toute allure et qui traversent la Plaine. Le soir, du point de vue sonore, ça devient invivable."

Des agents municipaux mobilisés

"Cet été, je crains que ça devienne encore plus insupportable" s'alarme Océane. Avec le déconfinement et l'arrivée des touristes les riverains s'inquiètent : "Chaque année, c'est la même chose ! On ne peux même plus profiter de notre place" ajoute la jeune Marseillaise.

Pour lutter contre ce sentiment d'insécurité, Yannick Ohanessian ,adjoint au maire en charge de la sécurité publique, prévoit de mobiliser d'avantages d'agents municipaux. "Huit médiateurs sociaux viendront le jeudi, vendredi et samedi de 19h à 2h pour prévenir les conduites à risque et essayer de régler en amont un certain nombre de problématiques. Nous aurons aussi cinq équipages de policiers municipaux qui se relayeront de 8h à 19h. D'autres équipes seront mobilisées la nuit."

Il a également annoncé la mise en place d'un système de vidéo verbalisation pour les 2 roues qui viendraient à circuler sur la place Jean Jaures.