Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres. Des stages pour passer de têtards à poissons dans l'eau

Istres. Des stages pour passer de têtards à poissons dans  l'eau

1/1

Istres. Des stages pour passer de têtards à poissons dans l'eau

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Cet été la Ville d'Istres a décidé de mettre à disposition des familles plusieurs stages "d’aisance aquatique" à destination des pitchounes. Objectif : pallier le temps perdu cette année avec la fermeture des piscines et rattraper le retard en matière d’acquisition des bases en natation... Mais pas seulement...

 Réactions des parents et des enfants du stage d'aisance aquatique à Istres
 Patricia Santini élue au sport et Jacques Delannoy responsable du pôle éducation sportive

"On va avoir une grande piscine et on a peur pour eux, on aimerait qu'ils soient à l'aise dans l'eau", explique un papa devant le stade nautique d'Istres en déposant ses deux garçons. Une autre maman nous explique : "j'aimerais qu'ils sachent se débrouiller, on va souvent à la plage et c'est vrai que cela serait un plus pour notre tranquillité". Même sentiment, un peu plus loin "Ça me rassure de savoir que si un jour mes enfants se retrouvent en danger, ils puissent se sortir de l'eau. Les savoir libres de s'amuser sans danger et savoir qu'ils peuvent éviter une noyade ça nous tranquillise" résume cette maman. Plusieurs exemples, mais au fond, les raisons qui ont poussé ces parents à inscrire leurs enfants à ce stage restent les mêmes : prévenir tout risque de noyade.

En effet, face à la recrudescence du nombre de noyades dans les piscines privées et afin de pallier le temps perdu cette année avec la fermeture des piscines, ici à Istres, la Ville met les bouchées doubles. "À cause de la pandémie, nous n'avons pas pu accueillir les enfants dans les piscines. Du coup ces petits istréens, n'ont pas pu acquérir les bases du nautisme, voilà pourquoi nous avons organisé ces stages. On va pas en faire des nageurs olympiques mais on essaie de leur donner les bases", détaille Patricia Santini, élue au sport. "La Ville d'Istres était sur le dossier, avant même que le gouvernement ne lance son plan "prévention noyade et aisance aquatique", ça fait partie de notre projet qui amènera tous ces enfants, dans le temps scolaire, à faire du plein air et du nautisme", poursuit Jacques Delannoy, responsable du pôle éducation sportive.

Et pour savoir si tous ces efforts déployés fonctionnent, le mieux c'est encore de demander leur avis aux principaux intéressés.... Regardez en vidéo, leurs réactions !

 

Pour en savoir plus sur ces stages : cliquez ici