Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres. Un budget plombé par la crise sanitaire... et des impôts qui augmentent

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le dernier conseil municipal de la ville d'Istres s'est déroulé hier. Près de 50 points à l'ordre du jour et parmi lesquels le débat d’orientation budgétaire (le Dob). L'occasion d'aborder l'état des finances publiques, les investissements qui seront réalisés.... mais aussi la question des impôts.

3,2 millions d'euros c'est la somme perdue cette année pour la municipalité d'Istres. En cause évidement, la crise sanitaire qui pèse sur les finances et pour tenter de limiter la casse tout en continuant d'assurer un service public, le maire, François Bernardini a annoncé une augmentation des impôts pour les Istréens lors du débat d'orientation budgétaire du dernier conseil municipal. "Nous avons prévu une légère augmentation, 1,9 point, qui permettra une augmentation de ressources d'un million d'euros, des ressources qui vont compenser une petite partie de ce que nous avons perdu : presque 3,5 millions d'euros. Cette augmentation est nécessaire pour garder des comptes équilibrés,  un maintien du service public et le financement de nouveaux projets". Et pour entrer dans le détail de cette augmentation, François Bernardini va plus loin. "Pour ceux qui paieront l’impôt, car pas tout le monde n'est pas imposable, ça représentera au maximum 5 euros par mois. Je pense que c'est accessible et que les Istréens le comprendront, surtout qu'on leur donnera des services public plus large".

 

Un Dob sous le signe de la présence et de la relance

Présence et relance voilà les deux mots apposés au budget annoncé. "C'est deux termes très simples", explique le maire. "Avec la présence nous souhaitons confirmer notre rang dans l'éventail des services publics offerts à la population, y apporter la même qualité et bien sûr rester dans les prix habituels. Pour la relance nous avons besoin d'une remise en état de nos habitudes, de notre vie sociale et de nos animations". Le maire souhaite donc anticiper un retour à une vie plus normale, avec un maintien des festivités pour l'été 2021.

À noter enfin, cette année, 35 millions d'euros seront dédiés à l'investissement.

 

En interview, François Bernardini qui revient sur l'état du budget de la ville ainsi que sur l'augmentation des impôts à Istres.