Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Plus de bus Ulysse et plus souvent en 2014

A Martigues, la ligne 24 ne connaîtra aucune modification

1/1

A Martigues, la ligne 24 ne connaîtra aucune modification

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le réseau des bus Ulysse qui maille notre territoire va évoluer en 2014. Les usagers auront plus de bus pour rejoindre leur lieu de travail, les fréquences vont augmenter et les liaisons vers les gares routières et ferroviaires seront améliorées.

 Patrick Canillade, directeur général des services du SMGETU, sur les changements à venir.
 Béatrice Aliphat, la maire de Saint-Mitre, sur les problématiques transport de sa ville
Une offre kilométrique qui va augmenter de plus de 40%, 4 lignes régulières supplémentaires et l'achat de 22 bus. Voilà en chiffres, l'illustration de la montée en puissance du réseau des bus Ulysse à partir de février 2014. Un réseau, fruit de la collaboration entre le Pays de Martigues et Ouest Provence, qui maille le territoire entre Fos, Istres, Martigues, Miramas, Port-de-Bouc, Port-Saint-Louis et Saint-Mitre-les-Remparts.

Une évolution qui part d'un diagnostic sur la réalité des déplacements des habitants sur le territoire établi en 2012. Principal enseignement : l'offre n'est pas assez développée. La part d'utilisation de la voiture par les ménages a progressé ces dernières années. Sur le territoire, on se rend compte que les personnes vont travailler loin, ou dans des zones peu denses, comme le Grand port maritime ou le secteur de Lavéra. Des moyens vont donc être engagés pour palier ces déficits car l'expérience montre aussi que lorsque l'offre de transport existe, les usagers sont au rendez-vous.

Quels changements pour les usagers?
La modification du réseau vise ainsi plusieurs objectifs. "Dans les quartiers les plus denses, la fréquence passera à 15 minutes, les pôles d'échange permettant de prendre un train ou un bus pour sortir du territoire, ou y rentrer, seront mieux desservis tout comme les zones d'activité et les grands sites industriels", détaille Patrick Canillade, directeur général des services du Syndicat mixte de gestion et d'exploitation des transports urbains Ouest étang de Berre (SMGETU). Exemple sur l'axe Port-de-Bouc Martigues, la fréquence est aujourd'hui de l'ordre de 40 minutes, elle sera en 2014 de 15 minutes à l'heure de pointe.

Cinq millions d'euros seront investis pour mettre en œuvre l'évolution du réseau de bus Ulysse. Les deux intercommunalités (Capm, San Ouest Provence) assureront son financement, sans augmentation des tarifs pour les usagers. "Un exemple de coopération réussie à l'Ouest de l'étang de Berre", souligne Gaby Charroux, président du syndicat mixte, en référence à son combat contre la métropole.

Regardez les interviews de Patrick Canillade, directeur général du SMGETU et de Béatrice Aliphat, la maire de Saint-Mitre-les-Remparts. (Images et interviews Caroline Lips).
Photo Frédéric Munos.