Temps forts

Voeux de Carry-le-Rouet 2019 : moins d'impôts et plus de projets

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Jean Montagnac présentait ce matin ses vœux à la population, au cours d'une cérémonie notamment marquée par la présence de Martine Vassal, et l'annonce d'une baisse des impôts locaux pour la 3ème année consécutive.

C'est en rendant hommage aux personnels des services municipaux de la Ville de Carry que s'est articulée la cérémonie. Au fil d'un film introductif d'une demi-heure, on découvre alors tous ses visages qui œuvrent au quotidien pour offrir aux Carryens leur si agréable cadre de vie. La rétrospective de l'année 2018 mettra en avant les 250 animations organisées sur la commune durant cet exercice, auquel finalement Jean Montagnac ne consacrera que peu de temps dans son discours. Il notera surtout les conclusions positives de la Cour Régionale des Comptes relative à sa gestion, ainsi que les cinq réunions de quartiers qui se sont tenues, pour dire au Président de la République qu'il ne l'avait pas attendu pour faire de la démocratie participative

Montagnac candidat en 2020
« 2019 sera une année charnière », dira-t-il ensuite. « Et d'ailleurs pour couper court : je serai candidat en 2020 ». Une annonce saluée dans la salle par un tonnerre d'applaudissements, bien plus nourris que lorsque, un peu plus tard, le maire annoncera une troisième baisse consécutive de 0,5 points des taux d'imposition. « C'est une question d'habitude je crois, donc peut-être que je vais les augmenter l'année prochaine pour les diminuer l'année suivante, comme ça là je serais applaudi », sourit-il. Une troisième baisse qui a rendu en tout cas Martine Vassal pour le moins jalouse, se justifiant un peu plus tard dans son discours de ne pouvoir faire mieux que de ne pas les augmenter, que ce soit à la Métropole ou au Département.

« Je ne suis pas le roi du béton »
Au cours de son allocution, Jean Montagnac a également tenu à répondre aux critiques qui en font le « roi du béton » sur sa commune, et a précisé que seules 7 nouvelles villas avaient vu le jour à Carry en 2018, et qu'aucun partage de territoire n'avait été accordé. Tout en confirmant que 31 logements, dont 6 sociaux sortiraient de terre en 2019, il a profité de la présence du sous-préfet pour lui faire part de son incompréhension quant aux difficultés qu'il rencontre pour bâtir un programme immobilier au Réganas.

Plein de projets pour 2019
Enfin de nombreux aménagements verront le jour à Carry en 2019. À commencer par le skate-park, qui sera inauguré dans quelques semaines,la pose de la première pierre du gymnase au mois de juillet, l’agrandissement du cimetière, la création d'un nouveau CCAS, ou encore la mise en place d'un guichet unique numérique...

Regardez l'interview de Jean Montagnac en vidéo.