Temps forts

Berre l'Etang : Serge Andreoni va passer la main

Berre l'Etang : Serge Andreoni va passer la main

1/1

Berre l'Etang : Serge Andreoni va passer la main

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est dans une salle polyvalente archi comble que le maire de Berre, Serge Andreoni s'est lancé dans un discours fleuve de deux heures où ses vœux se sont mêlés de rires, de colère et d'un peu de larmes aussi.

 Serge Andreoni fait le point sur l'avenir du site de l'ancienne raffinerie
 Serge Andreoni confirme son souhait de passer le relais à Mario Martinet
Plus qu'un discours de vœux, c'est un véritable show qu'a offert Serge Andreoni à un public conquis d'avance et venu en nombre, tout le monde n'a pas trouvé un siège libre pour suivre les deux heures de son 26e et dernier discours de vœux dans la grande salle polyvalente de Berre l'Etang. Et s'il ne se déplace plus sans son inséparable béquille chargé de suppléer sa "patte folle" comme il l'appelle, il s'en débarrassera dès son arrivée en tribune et pendant toute la durée d'une allocution qui passe tout à tour du quasi stand-up d'humoriste au prêche anti-Métropole.
Après une violente diatribe à l'encontre des terroristes du 13 novembre (auxquels, si ça ne tenait qu'à lui, il promettrait une fin expéditive, déclaration faite devant des représentants des forces de l'ordre et un sous-préfet quelques peu circonspects face à cette proposition de justice sommaire), Serge Andreoni s'en prend ensuite à la "monstropole" comme il surnomme la nouvelle entité territoriale qui aurait dû remplacer depuis le 1er janvier les six actuelles communautés d'agglomérations du département. Et c'est justement pour éviter une mainmise trop importante de la Métropole sur sa ville que le maire a mis en œuvre la municipalisation de quelques services ou infrastructures comme le cinéma, le port de pêche te de plaisance, l'office de tourisme ainsi que les deux marchés du jeudi et du dimanche.
Serge Andreoni a ensuite fait le point sur la situation du site Lyondell et les projets le concernant, suite à la récente disparition de la raffinerie.
Enfin, après avoir brossé le bilan de ses actions au bénéfice de la commune en 2015, c'est un homme au bord des larmes qui a rendu un hommage très émouvant à son épouse pour l'avoir épaulé sans défaillances durant toutes ces années à la tête de la ville mais aussi durant ses mandats de sénateur et conseiller général.
Et enfin, du haut de ses 75 ans, Serge Andreoni a réitéré sa volonté, dans les semaines - les mois ? -  qui viennent  de passer la main à son fidèle d'entre les fidèles, son "double" même, Mario Martinet aux fonctions de maire de Berre l'Etang.
"Excusez-moi d'avoir fait bref" et c'est donc avec un trait d'humour énoncé avec les yeux brouillés de larmes que cet édile au verbe haut-en-couleurs aura conclu sa dernière séance de vœux à la population. Population avec laquelle il entonnera aussitôt le traditionnel Chant des Provençaux

En vidéo, Serge Andreoni fait le point sur les projets concernant le site de l'ancienne raffinerie LyondellBasell et adoube son successeur Mario Martinet

(images et interview : Michel Montagne / Maritima Médias)