Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Débat autour du logement à Aix-en-Provence

Alexandre Gallese, vice président de la CPA et adjoint au maire en charge de l'urbanisme

1/3

Alexandre Gallese, vice président de la CPA et adjoint au maire en charge de l'urbanisme

Débat sur le logement

2/3

Débat sur le logement

Acteurs du logement en région

3/3

Acteurs du logement en région

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Jeudi, le logement faisait débat salle des Etats de Provence, un petit déjeuner était organisé pour pouvoir faire le point sur la situation. En question: le prix des loyers, la vacance et la réhabilitation de certains logements mais aussi les solutions.

 Alexandre Gallese, adjoint au Maire en charge de l'urbanisme
Logement social, location, vacance et réhabilitation des logements: ce sont les thèmes qui ont été abordés salle des Etats de Provence lors d'un débat autour du logement. Celui-ci a eu lieu entre les élus ainsi que les différents acteurs de la région.

Comme l'exprime Alexandre Gallese, adjoint au maire d'Aix-en-Provence en charge de l' urbanisme et vice-président de la CPA: " le logement social n'est qu'une partie du problème, le problème c'est le logement global toutes couches confondues et tous secteurs confondus et l' intérêt de ce débat est de voir avec les acteurs du logement de la région un certain nombre de vérités et de réalités: d'abord le prix des loyers est trop cher mais pour un certain nombre de raisons, deuxièmement les besoins de garantie des propriétaires, puis troisième élément, le fait qu'en réalité le premier bailleur social de la ville mais aussi de la région ce sont les propriétaires privés. Et c'est ça la réalité. Aujourd'hui 70% des gens qui habitent dans le logement privé pourraient dépendre du logement social ".

Autre point abordé: la diminution des loyers. Celle-ci pourrait être permise à Aix-en-Provence" grâce à l'augmentation des logements " ainsi qu' au dispositif " propriétaires aixois sereins ". Un dispositif  mis en place grâce à l'Alpa, la Semepa, la ville d'Aix-en-Provence et la Communauté du Pays d'Aix. Le principe?  " nous garantissons au propriétaire s'il loue de manière modérée à des familles un certain nombre de garanties locatives: garanties de travaux, des subventions et même une aide à la réhabilitation du logement. Ce dispositif un peu jeune et un peu récent permettrait également de réduire la vacance " affirme Alexandre Gallese. En centre-ville par exemple: la vacance est de 13%. Celle-ci peut être subie dans le cadre de problèmes de partage ou souhaitée lorsque le propriétaire a rencontré des soucis avec un ou plusieurs locataires et souhaite, pour des raisons personnelles ne pas remettre son logement à la location.Et parmi les logements qui manquent le plus à Aix-en-Provence, ce sont les T3 qui sont visés. En centre-ville, on trouve actuellement beaucoup de T1 et de T2, le T5 étant  " trop grand ".

Une centaine de logements se créent actuellement dans le centre-ville. Dans le cadre du Plan Campus, " il y a de plus en plus besoin de logements ". Enfin, depuis le 29 juin, le PSMV a été mis en place dans la ville,  " il a permis notamment de rendre leurs fonctions au premier étage de certains logements " de même que de  " rendre leur rôle à certains logements vacants ". Celui-ci peut notamment permettre certaines aides pour la rénovation.