Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La badiste de Vitrolles Emma Reymond aux Deaflympics, les JO des sourds

  • Sports
  • 27/04/2022 à 14h30
  • 02:28
La badiste de Vitrolles Emma Reymond aux Deaflympics, les JO des sourds

1/2

La badiste de Vitrolles Emma Reymond aux Deaflympics, les JO des sourds

La badiste de Vitrolles Emma Reymond aux Deaflympics, les JO des sourds

2/2

La badiste de Vitrolles Emma Reymond aux Deaflympics, les JO des sourds

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La Vitrollaise Emma Reymond est au Brésil pour disputer les Deaflympics, les Jeux Olympiques des sourds. Multi championne de France en Para-Badminton, la jeune femme espère maintenant remporter une médaille internationale avec l'équipe de France.

 Interview maritima: Adrien Rodrigues président de Vitrolles Badminton
 Interview maritima: la Vitrollaise Emma Reymond avant les Deaflympics en badminton

Si l'emblématique club de badminton de Fos a sa célèbre famille Popov, de l'autre côté de l'Etang de Berre, celui de Vitrolles peut lui s'appuyer sur une famille Rodrigues totalement investie. Le VB est un club très convivial. Et lui aussi compte en son sein quelques champions à l'image d'Emma Reymond. La jeune femme de 19 ans vient de remporter 3 titres de championne de France Para-badminton dans la catégorie déficients auditifs portant son palmarès à 6 médailles d'or au niveau national, en plus d'une médaille de bronze européenne et d'une 5e place aux Mondiaux. Et là elle part aujourd'hui au Brésil pour disputer le Graal de tout sportif les JO, les Deaflympics plus précisément aussi appelés Jeux Olympiques des sourds, réservés aux athlètes ayant un seuil d'audition de moins de 55 décibels et ne disposant pas de dispositif de correction auditif.

Ces Deaflympics sont organisés à Caxias do Sul du 1er au 15 mai et pour Emma Reymond c'est "vraiment un rêve de les disputer. Mon objectif est d'aller chercher une médaille par équipe et individuelle, même si ça va être très dur car c'est un autre niveau, c'est ce qu'il y a de plus haut! Les badistes asiatiques sont très très forts mais on a une belle équipe et on a nos chances. Tout dépendra de notre tableau".

Une fierté et une joie pour Vitrolles Badminton

Pour son club de Vitrolles et son président Adrien Rodrigues voir Emma à ce niveau là "c'est plus qu'une fierté et une joie pour nous. Elle a débuté elle ne savait pas jouer et maintenant elle a un parcours dont beaucoup rêvent. On a passé beaucoup de temps pour lui expliquer les exercices et on s'est adapté à son handicap et après c'est devenu naturel. Dans notre club on met tout à disposition pour que les enfants puissent évoluer jusqu'au plus haut niveau. On est fier de voir qu'ils ont grandi ici. Et je dis toujours "quand on a gouté une fois au bad, c'est comme une drogue, on n'arrête plus"".

Emma Reymond, qui s'entraine à la fois à Vitrolles et au Pôle Espoir France, en est l'exemple type depuis que son père l'a initié toute jeune à ce sport: "ça m'a plu de suite même si j'ai mis du temps à apprendre. Au début je passais mon temps à ramasser les volants au lieu de jouer, je n'osais pas. Ce que j'aime dans le bad c'est que c'est physique, ça envoie de partout, ça va vite, il faut courir, ne pas lâcher mentalement". Et on peut compter sur Emma Reymond pour ne rien lâcher au Brésil.

 

Retrouvez en vidéo l'interview d'Emma Reymond et d'Adrien Rodrigues président et coach de Vitrolles Badminton (au micro de JM Darras).