Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Vitrolles Sports Volley se prépare "à la guerre à chaque match" pour le maintien en Elite

  • Sports
  • 13/01/2022 à 17h09
  • 02:33
Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

1/3

Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

2/3

Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

3/3

Vitrolles Sports Volley se prépare à la guerre à chaque match

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"Ca va être la guerre à chaque match" prévient le coach Manu Ceselia! Les volleyeuses vitrollaises sont en mission commando pour le maintien en Elite. Lanterne rouge de sa poule, le VSVB est mobilisé pour assurer une belle 2e partie de saison et pour aborder les play-downs le mieux classé possible.

 Interview maritima: Océane Prenat sur la reprise 2022 de Vitrolles Sports Volley
 Interview maritima: le coach Manu Ceselia sur la reprise 2022 de Vitrolles Sports Volley

"Pour 2022 on peut nous souhaiter, à titre professionnel, pas de blessures, gagner les matchs importants et le maintien!" Un souhait du coach Manu Ceselia avant d'aborder une seconde phase de championnat décisive. Lanterne rouge de sa poule Elite, Vitrolles Sports Volley a cruellement besoin de prendre des points pour aborder de façon un peu plus sereine les play-downs. "Ca va être la guerre à chaque match, prévient l'entraineur. On a remobilisé tout le monde, on a fait venir des jeunes de la N3, on s'entraine à 12, c'est beaucoup mieux", constate t-il. "On est dos au mur, il va falloir réagir, on n'a plus le choix, il faut prendre le max de points pour les play-downs, ajoute la centrale Océane Prenat. On est toutes positives et on va donner tout ce qu'on peut."

En plus des mauvais résultats, le club n'a pas été épargné. La passeuse américaine Kaitlynn Zdroik est blessée de longue date et les deux attaquantes recrutées cet été, Pameila Moreira et Victoire Panattoni, ont elles décidé d'abandonner le navire. Heureusement, pour aider le collectif dans son opération maintien, une recrue est attendue dans les prochains jours.

"Il a manqué un gros bras"

2022 va donc servir à repartir sur de bonnes bases après avoir identifié ce qui a fait défaut en 2021. "Il nous a manqué un gros bras, remarque Manu Ceselia. On a parié sur des filles et sur des postes qui n'ont pas été efficaces. Il nous a aussi manqué de l'expérience de l'Elite, alors que ce championnat de 2e division se rapproche de plus en plus du monde pro! Le niveau est de plus en plus propre et on n'avait pas identifié que les clubs se renforceraient autant. Car avec l'équipe d'aujourd'hui on aurait fait un bon championnat la saison dernière!"

De son côté Océane Prenat estime "qu'on a un effectif très jeune et nouveau, du coup on a eu du mal à prendre nos marques. Avec les blessures on n'a jamais eu le même collectif donc ça a été compliqué pour avoir des automatismes. On n'a en effet jamais commencé avec le même 6 de départ, ça ne nous a pas aidé!"

Le groupe est en tout cas soudé, les sourires sont là aux entrainements, les joueuses se donnent à fond et ne lâchent pas. Pour voir si ça se concrétisera sur le terrain il faudra attendre un peu. Le déplacement prévu samedi à Calais, concurrent direct aux play-downs, a été reporté au 5 février en raison de cas de covid dans l'équipe nordiste. Le VSVB jouera donc son 1er match de l'année le 22 janvier avec le réception de Levallois (2e) à Lagrange. 

 

En vidéo retrouvez les interviews de Manu Ceselia et d'Oceane Prenat (au micro de JM Darras)