Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

  • Sports
  • 29/11/2022 à 11h45
  • 03:20
En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

1/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

2/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

3/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

4/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

5/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

6/7

En plein dans le mille avec le Tir à l'arc de Martigues

Premier concours FSGT de la saison pour le SLC Tir à l'Arc Martigues  crédit photo SLC

7/7

Premier concours FSGT de la saison pour le SLC Tir à l'Arc Martigues crédit photo SLC

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ils ont entre 8 et 76 ans et sont tous accros au tir à l'arc à Martigues. Chez les jeunes, les filles sont très largement majoritaires. Les compétiteurs du SLC viennent eux de débuter avec succès leur championnat FSGT .

 Interview maritima: Jean-Marcel Nadal président du SLC Tir à l'arc Martigues
 Interview maritima: Quentin Linarello éducateur au SLC Tir à l'arc Martigues

"Les petits garçons ne rêvent plus à Robin des bois, mais est ce que les jeunes filles rêvent à Lara Croft? Je ne sais pas! En tout cas chez les enfants on a une énorme majorité de filles, sourit Jean-Marcel Nadal le président du SLC Tir à l'arc Martigues. C'est un peu fou, c'est curieux, même nous on ne sait pas pourquoi. C'est surement lié au bouche à oreille, la copine qui ramène son autre copine. Il y a aussi le fait que c'est un sport qui est calme, ça correspond peut-être plus à leur tempérament". Au club les enfants sont encadrés par Quentin Linarello: "on fait des jeux, on essaye de les éveiller, on s'amuse. Très jeunes, ils sont déjà ultra compétiteurs. Cette année y a aussi un cap qui a été franchi en terme de niveau". 

L'une des forces du tir à l'arc c'est de pouvoir être accessible et ouvert à tous. "Le tir à l'arc n'a pas de frontières, peu importe l'âge ou la morphologie" indique Quentin Linarello. "On a vraiment une grosse plage d'âges, de 8 à 76 ans, on a toutes les forces. On peut adapter chaque arc à la taille ou à la puissance de chacun, que ce soit un petit de 8 ans ou un gaillard de 2m comme on a ici" ajoute Jean-Marcel Nadal.

 

"Tout le monde est capable de lâcher une flèche mais tirer ça devient un sport..."

 

Les tireurs compétiteurs ont démarré leur saison FSGT dimanche à Gardanne*. Et rien n'a été laissé au hasard. "La veille d'une compet on répète le geste sans compter les points, explique Jean-Marcel Nadal en pleine préparation aux côtés de son épouse Cathy. Si on fait un carton à l'entrainement et que le lendemain on rate une flèche dès le début de la compétition ça peut atteindre le moral. A l'inverse, et si on est mauvais à l'entrainement ça peut aussi jouer le lendemain pour la compet".

Les compétitions Quentin Linarello en a fait un paquet, disputant même les "Europe" et côtoyant de grands champions comme le tireur de Saint Martin de Crau Nicolas Girard, mais il a mis ça en stand-by "pour se consacrer aux études et en raison du covid qui a tout flingué. Je reviendrai vraiment dans le tir à l'arc quand j'aurai du temps. C'est une famille le tir à l'arc, les valeurs me plaisent, le travail et la motivation font la différence". 

"Tout le monde est capable de lâcher une flèche, après tirer avec un arc ça devient un sport", a l'habitude de dire Jean-Marcel Nadal. "La concertation est importante mais il n'y a pas que ça, il y a la technique pure, la mécanique, il y a aussi le moral, 85% c'est dans la tête, il y a des jours où tout rentre et des fois où rien ne veut rentrer. On est toujours remis en question, c'est aussi ce qui fait le charme de ce sport".

 

Retrouvez en vidéo les interviews de Jean-Marcel Nadal et Quentin Linarello du SLC Tir à l'Arc Martigues au micro de JM Darras

 

 * Le SLC Tir à l'arc Martigues a débuté la saison FSGT avec brio. Pour le premier concours à Berre 75 archères et archers venus de 5 clubs du département étaient présents ce dimanche 27 novembre. Les Martégaux ont obtenu une victoire avec Alain BOROWSKI (C2) et réalisé un magnifique triplé des poussines Eléna PAULY (1ere), Mathilde ENTRINGER (2eme) et Gabrielle BILLO (3eme). Il y a aussi eu les 4emes places pour Loulou LE BOZEC (C6), Philippe GRANET (C5), Alain CLEMENTE (C3) et Zacchari BRUNO (J2). "Un premier concours très prometteur pour la suite. L'équipe d'éducateurs du club est ravie de voir leur travail ainsi récompensé" a déclaré Jean-Marcel Nadal. Prochain rendez-vous le 11 décembre à Gardanne.
.