Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Fos Provence Basket se fait plaisir contre Le Portel

  • Sports
  • 14/10/2022 à 22h30
  • 03:02
Fos Provence Basket

1/3

Fos Provence Basket

Fos Provence Basket se fait plaisir contre Le Portel

2/3

Fos Provence Basket se fait plaisir contre Le Portel

Le panier de la victoire de Fos

3/3

Le panier de la victoire de Fos

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ils se sont fait plaisir et ils ont fait plaisir à voir! Face au Portel, les basketteurs de Fos ont remporté 79/77 leur 2e match de la saison dans une Halle des Sports Parsemain une nouvelle fois en fusion. Envie, énergie, show, détermination, il y avait presque tout ce soir. Il y a même eu des frissons quand les Nordistes ont égalisé à 13 secondes de la fin!

 Au micro maritima: Milan Barbitch après la victoire de Fos Provence Basket contre Le Portel
 Au micro maritima: Rémy Valin après la victoire de Fos Provence Basket contre Le Portel
 Au micro maritima: Eric Girard après la défaite du Portel à Fos

Il se passe toujours quelque chose ces derniers temps lors des rencontres entre Fos et Le Portel. La saison passée, les Provençaux l'avaient emporté dans les dernières secondes à domicile et ils avaient surtout validé leur maintien en Betclic Elite au match retour dans le Nord grâce à un nouveau succès clé. 

Le match de ce soir n'a pas dérogé à la règle avec encore une victoire arrachée dans les dernières secondes par Fos 79/77. Des Fosséens qui ont pourtant mené de la première à la dernière minute, se retrouvant avec jusqu'à 18 points d'avance, mais les Nordistes sont revenus au score à 13 secondes de la fin avant qu'Allan Dokossi, MVP du match avec un double double (10 points, 12 rebonds, 24 en eval), délivre Parsemain sur un ultime dunk.

C'était show à Parsemain

Deux dunks d'Allan Dokossi et Shevon Thompson, un superbe contre, une tentative spectaculaire d'alley-oop. D'entrée les Fosséens ont fait le show ce soir (6/2, 2e). Ca a donné le ton d'un premier quart-temps particulièrement plaisant où les belles actions se sont succédé comme ce 3 points splendide de Garlon Green, ce nouveau contre d'Allan Dokossi, ce layup difficile de Jamar Diggs ou ce alley-oop réussi entre Garlon Green et Dylan Affo Mama (14/9, 7e; 18/12, 10e).

Le 2e quart temps n'a pas baissé en intensité entre deux équipes très joueuses (31/23, 15e). Fos a pu compter sur un Shevon Thompson particulièrement efficace (11 points avec un 5 sur 5 au tir à 2 points). Les Nordistes ont continué de bien s'accrocher (31/29, 17e) mais sans parvenir à passer devant (38/31, 20e).

La réaction du Portel

Les Byers ont maintenu la pression dès la reprise (45/33, 22e) creusant de plus en plus l'écart pour essayer de se mettre à l'abri (56/38, 26e). Essayer seulement... car Le Portel n'a pas tardé à réagir (56/51, 29e) mais Tre Scott a réussi un précieux 3 points au buzzer (59/51, 30e).

Bien que dominés aux rebonds, les Fosséens ont longtemps su garder leur avantage (65/54, 32e) et cette fois c'est le meneur Milan Barbitch qui s'est mis en évidence avec deux jolis paniers coup sur coup (69/57, 35e). Si Le Portel a fait un incroyable finish (77/77, 29e), Fos n'a pas flanché.

 

Retrouvez en vidéo les réactions de Rémy Valin et Milan Barbitch pour Fos et d'Eric Girard (des propos recueillis en conférence de presse par JM Darras)

 

Shevon Thompson termine avec 19 points (15 en éval), Milan Barbitch 13 points (10 en eval) et Jamar Diggs 13 points aussi et 8 passes décisives (16 en eval).

Avec 2 victoires en 4 matchs, Fos réussi un début de saison très intéressant. Le Portel reste lui au fond du classement avec cette 5e défaite en 5 matchs. 

Place à la Coupe de France avec la réception de l'Elan Chalon (Pro B) mardi soir à 20h en 32e de finale. En championnat les Fosséens se rendront à Limoges le 22 puis ils recevront Dijon le vendredi 28.

 

Ndlr: Promesse tenue, le club s'était engagé à déplacer la tribune de presse qui posait problème lors du match face à Nanterre... ça été chose faite et tous les journalistes ont pu travailler dans des conditions parfaites.