Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

La Fosséenne Yaëlle Hoyaux: "j'ai du mal à réaliser que je suis championne de France de badminton!"

  • Sports
  • 08/11/2021 à 17h20
  • 02:45
La Fosséenne Yaëlle Hoyaux championne de France

1/1

La Fosséenne Yaëlle Hoyaux championne de France

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Yaëlle Hoyaux (Badminton Club Fos) est la nouvelle Championne de France après avoir battu Léonice Huet ce week-end en finale du simple dame à Besançon. Pas le temps de savourer, la joueuse repart dès demain pour 3 semaines de tournois en Asie. Son objectif: approcher le Top 50 mondial d'ici la fin de l'année.

 Interview maritima: Yaelle Hoyaux championne de France de badminton 2021

"De la fierté, du soulagement aussi d'être enfin sur la première marche!" C'est ce que ressent Yaëlle Hoyaux avoir avoir remporté le titre de championne de France de badminton ce week-end à Besançon. Une grande première pour elle qui avait déjà été finaliste en 2019 en sénior et titrée en junior en 2016! "Ca fait beaucoup de bien et ça valide le travail de ces derniers mois. Il y en avait besoin!"

Âgée de 23 ans la joueuse du Badminton Club de Fos a dominé Leonice Huet (championne en 2018) en finale 22/20 21/12. Si le début de rencontre a été à l’avantage de la joueuse de l’Oise (11/15), la Fosséenne s'est ensuite libérée et a pris l’ascendant psychologique en remportant de justesse le 1er set. "On était les deux favorites pour le titre cette année et ça s'est ressenti au début de la finale. La perte du 1er set lui a fait du mal. Il fallait lui montrer que c'est un gros combat. Pour une fois je n'ai pas perdu un set lors de ce championnat! C'était un parcours assez bien géré."

Mais même pas le temps de savourer ce très beau titre! A peine rentrée, la badiste était ce matin en soin avec son kiné à SkillFit à Istres pour préparer dès demain son départ vers Jakarta en Indonésie. "J'ai un peu de mal à réaliser que je suis championne. On me demande si j'ai redescendu les pieds sur terre mais j'ai l'impression que je ne suis pas montée si haut. Je n'ai pas trop le temps. Mais je me sens bien et je profite des messages très sympas que je reçois sur les réseaux". 

"Mentalement, il faut se projeter, se reprojeter"

Depuis la reprise, après l'arrêt dû à la crise sanitaire, les compétitions s'enchainent effectivement à un rythme effréné. Véritable globetrotter, la Fosséenne part maintenant pour trois semaines de tournois en Asie. Avant les championnats de France à Besançon, elle avait déjà disputé en octobre les Mondiaux par équipes au Danemark, les internationaux de France à Paris, l'Open Hylo en Allemagne, sans oublier les Interclubs en France et en Suède... "Il faut assumer le rythme, mentalement il faut se projeter et se reprojeter. Je validerai plus mon titre dans un mois quand j'aurai du temps avec ma famille. Là, à peine je rentre, il faut déjà refaire sa valise!"

La joueuse est en tout cas pleinement épanouie au sein du club de Fos. "La confiance de mon environnement, la stabilité de vie avec un cercle vertueux m'apportent beaucoup". Et ce titre de championne l'a boostée pour la suite. "Je suis passée 69e mondiale, c'est génial! L'objectif est de se rapprocher rapidement du top 50. Concernant les JO 24 je reconnais que j'ai eu des petits doutes avec le Covid mais ces résultats me poussent à m'accrocher." 

 

En vidéo retrouvez l'interview de Yaëlle Hoyaux au micro de JM Darras (images de la finale Sport en France / ffbad)