Temps forts

On a testé le nouveau parc d'attraction Spirou

  • Sorties
  • 20/06/2018 à 09h40
  • 02:28
Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

1/3

Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

2/3

Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

3/3

Peu de monde à l'ouverture du parc Spirou Provence

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le nouveau parc d'attraction Spirou Provence a ouvert ses portes ce samedi 16 juin. Le parc est situé près du lac de Monteux dans le Vaucluse. Il faut à peine une heure de route pour y aller d'Istres, Martigues ou Vitrolles.

Beaucoup de pub avant... mais peu de visiteurs à l'ouverture du parc. Effet Coupe du monde de foot?, du beau temps du week-end? ou de la fête des pères? Il y avait en tout cas très peu de monde ce dimanche au nouveau parc Spirou Provence. Selon un membre du personnel, il y "en avait même encore moins la veille", jour de l'ouverture.

Aucun problème pour se garer donc, avec de grands parkings payants tout à côté (comptez 6 euros la journée). Des parkings presque vides en ce dimanche même si juste à côté il y a des baigneurs et des sportifs qui profitent du lac de Monteux et de ses activités.

Un petit groupe, composé de deux Istréens, un Miramasséen et une Port st Louisienne, arrive au parc à 14h30... les caisses principales sont fermées, un agent les dirige vers une autre caisse située sur le côté car les caissières prennent leur pause déjeuner. Une fois les places payées,  32e par adulte, 29 euros par étudiant, 25 euros par enfant, la première réflexion est : "ça fait drôlement cher". En entrant dans le parc, le groupe croise un père qui ressort mécontent, lançant à haute voix à son fils : "c'est du vol"!

Ce qui peut frapper tout d'abord dans ce nouveau parc d'attraction c'est une certaine absence de "magie", "il y a quelques affiches et bâtiments mais finalement peu de décor qui permettent de s’immerger dans l'esprit Spirou, Gaston, Marsupilami, Lucky Luke, un univers pourtant très riche qui a marqué nos enfances à travers les BD et les dessins animés", réagit un Istréen. "Il faut bien se mettre en tête que c’est un petit parc de région pas Disney ou Asterix", ajoute un autre. Sur place de grandes allées, une dizaine de manèges dont 3 sont des projections en 4D (dont une autour des dinosaures!).

Quelques bugs sont inévitables sur les attractions qu'il faut roder. Une attraction ne fonctionne pas. Les adultes amateurs de sensations fortes ont plutôt du mal à s'y retrouver, par contre visiblement les enfants de moins de 10 ans s'amusent beaucoup. Que ce soit sur les chaises volantes, la montagne russe Spirou Racing ou la Turbotraction tournoyante, on les voit enchainer les tours. Ils prennent du plaisir même si cela "ne fait même pas peur", selon un petit blondinet de 7 ans. Le personnel du parc très sympa et plein d'humour est au petit soin avec les visiteurs. Deux heures après leur arrivée, nos Istréens croisent un "Marsupilami" qui traverse l'allée principale et prend la pose avec les enfants. Des jeunes enfants qui repartiront contents de leur journée. Et c'est bien là le principal!