Temps forts

Martigues : charme du tango au cœur du Miroir aux Oiseaux

  • Sorties
  • 24/06/2018 à 14h37
  • 01:58
Milonga tous les samedis soirs dans l'Île à Martigues

1/2

Milonga tous les samedis soirs dans l'Île à Martigues

Milonga tous les samedis soirs dans l'Île à Martigues

2/2

Milonga tous les samedis soirs dans l'Île à Martigues

F. Verpalen F. Verpalen
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Tous les samedis soirs de l'été, la milonga et le tango prennent leurs quartiers d'été dans l'Île à Martigues. Un succès qui ne se dément pas pour ces soirées depuis dix ans et où l'on vient parfois de loin, tant elles sont réputées.

 Interview de Patrick Sicart, organisateur des Milonga
 Catherine, passionnée de tango depuis douze ans
Ils sont passionnés et pleins de charme et ont pu retrouver leurs habitudes estivales depuis le 16 juin. Hier encore, ils s'invitaient pour des tangos aussi rythmés que langoureux, talons hauts souvent et déhanchés chaloupés. Catherine est venue de Marseille, sur les conseils d'amis : "Ils m'ont dit que c'était un endroit merveilleux et c'est vrai ! C'est magnifique, on est dehors, moi qui danse le tango avec passion depuis douze ans, je suis comblée !"

Autre personne comblée est bien l'organisateur, Patrick Sicart : "Depuis 2008 ou 2009, je ne sais plus très bien, qu'on s'est lancé avec mon épouse, le succès n'a jamais faibli et je dois dire qu'aujourd'hui, c'est une des plus belles soirées qu'on puisse avoir sur tout le littoral du sud de la France !" Rien que ça ! Mais Éric Frenkel, qui travaille dans un des restaurants de la place de la Libération, va encore plus loin : "La Milonga de Martigues, c'est la plus belle de France, il faut le dire, il ne faut pas avoir honte ! Dans ma clientèle, j'ai des habitués qui viennent de L'Isle-sur-la-Sorgue, de Carpentras, d'Avignon pour danser ici le samedi soir."

Et pas de crainte, ce n'est pas forcément difficile de s'y mettre, selon l'organisateur : "Le tango est une danse de rue, de rencontre, ça reste très simple et ce qui est bien, c'est qu'au-delà du couple de danseurs, on danse tous ensemble en se suivant, c'est très collectif. Il y a une symbiose générale, c'est extraordinaire !"

Quant à Patricia, elle nous a indiqué que regarder les danseurs est aussi une bonne technique d'apprentissage.

Mais les danses au Miroir ne s'arrêtent pas aux samedis Milonga place de la Libération dans l'Île, programmés jusqu'au 1er septembre. Les mardis soirs c'est salsa et cela, jusqu'au 28 août. Et les jeudis soirs c'est toutes danses confondues jusqu'au 30 août.

En vidéo, images et interviews de Patrick Sicart, l'organisateur et de Catherine, passionnée....

(Fabienne Verpalen pour Maritima médias)