Temps forts

Istres : le rendez-vous des gourmets

  • Sorties
  • 02/11/2018 à 18h28
  • 01:37
M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Plus de trente ans d'existence et 80 exposants, le salon du vin et de la gastronomie d'Istres offre au public durant tout ce week-end un panel très large des meilleurs terroirs de France et même de l'étranger.

Quand vous lirez ces lignes, ils auront terminé depuis longtemps la mise en place de leurs stands. Qu'ils soient de Provence, comme la brasserie de Sulauze, des autres régions comme les Aveyronnais et leur aligot de l'Aubrac ou les Corses et leur charcuterie, ou même de l'étranger comme le Sicilien Fabrizio, tous prennent le même soin à mettre en place leur étal, à positionner minutieusement leurs produits, pour que le plaisir des yeux précède et encourage le plaisir de la bouche. 
Et rien qu'à regarder les produits encore emballés, pas encore présentés sous leur meilleur jour, on en salive déjà. C'est un salon d'excellence qui se tient donc tout ce week-end et qui a déjà démarré ce vendredi jusqu'à 23h.  Au menu, des ravioles des grands goulets, les coquillages du Pointu, l'atelier du café, des crus du Languedoc-Roussillon et de la Provence Côte d'Azur sans oublier un bon Armagnac. Cassoulet, coquillages et crustacés, foie gras, fromages, croustades de pommes, à emporter ou à consommer sur place à l'espace repas doté de 400 couverts. 

A noter, une garderie - gratuite - dans un espace d'essences florales et végétales colorées qui ravira les enfants. Sans oublier la ferme à ciel ouvert avec ses vaches, cochons, canards, moutons, lapins...

 

Le salon du vin et de la gastronomie d'Istres c'est donc dès maintenant et tout ce week-end à la halle polyvalente, ça commence à 10h pour se terminer ce samedi à 23h et dimanche à 18h. Tous les autres renseignements sur le site de la ville d'Istres.

 

En vidéo, les interviews de l'Istréen Jacques Sarfati d'Ô Saveurs d'Orient, de l'Aveyronnais Hugo et son aligot d'Aubrac et du Sicilien Fabrizio Lombardo

 

(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Médias)