Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Saint-Mitre : pas de Saint-Valentin pour les sangliers

Un sanglier avait été abattu en septembre dernier

1/1

Un sanglier avait été abattu en septembre dernier

m. piscione m. piscione
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est Obélix qui serait content. Une battue aux sangliers est prévue samedi dans les massifs de Cadéraou-Figuerolles.

 Yves Artinian, riverain, a vu son jardin saccagé par des sangliers
 Béatrice Aliphat, maire de St Mitre.
C'est la troisième organisée depuis le mois de septembre. Une battue menée par la société de chasse de Saint-Mitre pour tenter de réguler une population de sangliers devenus un peu trop envahissants. "Nous avons eu plusieurs plaintes d'agriculteurs et d'habitants, indique Béatrice Aliphat, maire de St Mitre. Les sangliers ont tendance à s'aventurer sur les terres, déterrent les légumes et font de gros dégâts".
Yves Artinian en sait quelque chose. Il n'est pas agriculteur, mais riverain, et un matin d'été, c'est avec stupeur qu'il découvre une partie de son jardin complètement labourée. "Il n'y avait plus rien, tout avait été arraché". Très vite, il comprend que des sangliers sont passés par là. "En fait, c'était une laie et ses deux marcassins qui étaient venus dans la nuit". Il faut dire que le jardin de Monsieur Artinian se fond dans la forêt de pins attenante, sans clôture de séparation. Pas question d'installer une barrière, le riverain préfère compter sur l'organisation de battues pour ne plus voir de sangliers roder dans les parages. "Ça marche plutôt bien, estime Béatrice Aliphat. Ça permet de limiter un peu la présence des sangliers. La société de chasse est efficace pour traiter ce problème".
C'est son président, Patrice Staiano, qui dirigera la battue, samedi matin. "On va se positionner sur le massif de Cadéraou, explique le chasseur. Là-bas, nous avons identifié une quinzaine de bêtes. Je vais aussi peut-être lâcher les chiens dans le massif de Lèbre où évolue une dizaine d'autres sangliers." Pour l'heure, 16 participants sont inscrits pour cette nouvelle battue. Patrice Staiano espère d'autres inscriptions. "Plus on sera nombreux, plus la ligne de postés sera serrée et moins de sangliers passeront entre les mailles du filet".
Rendez-vous est donné samedi matin, 7h, à la bergerie Pigaglio, vallon de Mauvejeanne.