Temps forts

Les voies reservées aux bus s'allongent et se multiplient sur nos autoroutes

Les voies reservées aux bus s'allongent et se multiplient sur nos autoroutes

1/1

Les voies reservées aux bus s'allongent et se multiplient sur nos autoroutes

N. Ouerfelli N. Ouerfelli
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Les travaux d'aménagement sur l'autoroute A51 à hauteur de Plan-de-Campagne pour l'extension de la voie réservée aux bus, sont à présent terminés et avec eux la promesse d'un gain de temps considérable en heure de pointe devient possible.

 Pierre Dartout, préfet de la PACA
 Martine Vassal, présidente du Département et de la Métropole
 Jean-Michel Palette, directeur de la Dirmed
 Renaud Muselier, président de la Région Sud

Pare-chocs contre pare-chocs, voitures à l’arrêt.... Et sur la droite des bus qui circulent sans problème, cette scène fait désormais partie du quotidien des automobilistes qui empruntent l'A51 au niveau de Plan-de-Campagne et en direction de Marseille. Cette voie réservée aux transports en commun avait été inaugurée il y a 4 ans et depuis elle s'est bien allongée. "Nous avions augmenté la fréquence des bus à l’origine, mais si vous mettez encore une heure pour faire Marseille-Aix, vous allez prendre la voiture, donc grâce à l'extension de ces voies réservées sur les autoroutes on arrive à une amélioration pour la population", explique Martine Vassal, présidente du Département et de la Métropole.

Et le gain de temps est considérable assure Jean-Michel Palette, directeur de la Dirmed : "Vous gagnez en moyenne 1 à 2 minutes par kilomètre de voie et ça peut monter à 10 minutes en période de pointe". 9 kilomètres et demi de voies réservées jalonnent le territoire mais dans 2 ans la distance sera triplée avec plus de 30 kilomètres.  Cet aménagement inspire le président de la région Renaud Muselier qui rêve de la développer sur d’autres axes très encombrés en PACA. "C'est peu coûteux et c'est redoutablement efficace, donc on souhaite l'étendre pourquoi pas à Nice, Avignon et Toulon", explique le président de la Région Sud.

Pour le moment d'autres phases d'extension sont prévues pour l'horizon 2022  avec un tronçon à l'entrée sud d’Aix-en-Provence, mais aussi entre Aubagne et Marseille et plus tard sur l'A7 Vitrolles et la cité phocéenne. En revanche rien n'est encore prévu pour autoroute de l'A55. Et pour empêcher que ces voies de bus ne deviennent des couloirs supplémentaires de circulation, il suffit de lever les yeux pour apercevoir les nombreuses les caméras de vidéos surveillance, capables de verbaliser les contrevenants.

 

Coût total du projet : 30 millions d'euros, financés à parts égales par l’État, la Région, la Métropole et le Département, dans le cadre du contrat plan État-Région.

 

En vidéos: Pierre Dartout, préfet de la PACA,  Martine Vassal, présidente du Département et de la Métropole, Jean-Michel Palette, directeur de la Dirmed et Renaud Muselier, président de la Région Sud.