Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

1/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

2/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

3/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

4/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

5/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

6/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

7/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

8/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

9/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

10/10

Quand Miss Provence baptise un bateau des marins-pompiers

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Lou Ruat a baptisé la nouvelle embarcation à Port-de-Bouc lors d'une cérémonie pleine d'émotions.

 Le contre-amiral Augier
 Lou Ruat

Tradition chez les marins : c'est la marraine du bateau qui brise une bouteille de champagne sur son flanc pour le baptiser à peine sorti du chantier naval. Cette fois l'embarcation de transport, incendie et secours (Etis) « Matelot Pieri » aura eu droit au lancé délicat et efficace de Lou Ruat, Miss Provence 2019 et première dauphine de Miss France 2020. La cérémonie, initialement prévue à Marseille mais déplacée au centre d'incendie et de secours de Second-Maître Gaulier à Port-de-Bouc, a été présidée par le contre-amiral Patrick Augier, commandant le bataillon des marins-pompiers de Marseille, en présence notamment de Julien Ruas, adjoint au maire de Marseille, délégué au BPMP et de Maurice Rey, vice-président du Conseil départemental.

Un moyen de projection rapide

En donnant le nom de « Matelot Pieri » à ce nouveau moyen d’intervention, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a décidé de rendre hommage à un des siens, décédé dans l’explosion du dépôt pétrolier de Mourepiane le 25 août 1958. Ce dernier s'était enflammé à la suite d'un sabotage alors que la France était touchée par des attentats simultanés. L'embarcation de presque 12 mètres rejoint les deux bateaux-pompes et les 42 engins nautiques des marins-pompiers et complète ainsi le dispositif de sécurisation du premier port de France. « Cette embarcation peut aller très vite, explique le contre-amiral Augier, elle a pour but d'envoyer des renforts de marins-pompiers pour éteindre un incendie combattu par des bateaux-pompes. » Le bataillon se dote ainsi d'un moyen de projection rapide, capable de renforcer le bateau-pompe « Matelot Louis Collet » , de lutter contre les incendies d'embarcations et de plaisance, d'appuyer les moyens de lutte contre la pollution ou encore de procéder à des sauvetages et reconnaissances. L'Etis a été financée par la Métropole pour un coût de 675 000 €.

Fière d'être la marraine

Dans son discours le contre-amiral Augier a évoqué l'importance de réussir du premier coup l'action de briser la bouteille de champagne sur la coque du bateau afin de conjurer le sort. La marraine du bateau avait donc un peu la pression avant d'effectuer le geste du baptême mais heureusement la bouteille éclata au premier choc. « C'est une grande fierté pour moi d'être la marraine aujourd'hui, confiait Lou Ruat, il faut remercier les pompiers car il mettent leurs vies en danger pour sauver la notre et même un grande partie de l'environnement. » La séance des photos avec la belle blonde aux yeux bleus et reflets lavande a été très prisée par les marins-pompiers présents à la cérémonie. Lou Ruat, très disponible et intéressée par leurs missions, a même revêtu une veste rouge et un casque chromé pour grimper jusqu'à trente mètres de hauteur à bord de la nacelle d'un camion élévateur dernier cri. De là haut elle pouvait apercevoir les bassins Est du grand port maritime de Marseille, lieu d'affection du « Matelot Pieri » qu'elle venait de baptiser.

En vidéos : les interviews du contre-amiral Augier, commandant du bataillon des marins-pompiers de Marseille et de Lou Ruat, Miss Provence 2019 et première dauphine de Miss France 2020.

(Interviews et images : Rémy Reponty pour Maritima médias.)