Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Les pompiers du futur s'entraînent à Marseille

Les marins-pompiers équipés de la tenue E-Sponder.

1/5

Les marins-pompiers équipés de la tenue E-Sponder.

Les marins-pompiers équipés de la tenue E-Sponder.

2/5

Les marins-pompiers équipés de la tenue E-Sponder.

Les données sont collectées instantanément...

3/5

Les données sont collectées instantanément...

...visibles directement sur ordinateur...

4/5

...visibles directement sur ordinateur...

... et sur tablette.

5/5

... et sur tablette.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Interface 3D avec localisation, vidéoconférence sur le terrain, suivi des conditions météorologiques, de l'état physiologique des personnels en intervention... C'est ce qu'offrent les tenues du projet E-Sponder, testées hier par les Marins-Pompiers.

 L'interview de Priscilla Pouschat-Pizzo, ingénieur au CEREN.
 L'interview du vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant du BMPM.
Un crash d’avion en phase d’atterrissage, un effondrement d’immeuble, et pour finir hier un feu de navire entraînant la paralysie d’une grande agglomération... Trois exercices d'ampleur exceptionnelle étaient organisés par le Centre d'Essais et de Recherche de l'Entente de Valabre (CEREN) pour tester les technologies offertes par le projet E-Sponder.
Concrètement, il s'agit d'équiper les pompiers en intervention de vestes "intelligentes" et d’ordinateurs de terrain miniaturisés, avec différents modes de communication. "Tout est intégré dans leur tee-shirt et à l'intérieur de leur veste, seule une boite avec un gros bouton est à l'extérieur pour leur permettre de communiquer", précise Priscilla Pouschat-Pizzo, ingénieur au CEREN. "S'il y a trop de dioxyde de carbone dans l'air, ou s'il tombe à terre, une alarme se déclenche automatiquement au niveau du pompier, de son chef, et du PC de site, ce qui permet d'intervenir immédiatement en cas de danger". Température, humidité, composition de l'air... Les capteurs de chaque soldat du feu transmettent les données au centre de commandement en temps réel, qui les visualise à l'aide d'une grande tablette numérique. Le sinistre et son évolution sont ainsi mieux appréhendés, ce qui permet une réponse davantage adaptée et plus efficace.

Le programme européen E-Sponder, intitulé "une approche globale pour former les premiers intervenants du futur", a été lancé à Athènes en 2010 lors d’un meeting réunissant13 partenaires européens, dont le CEREN, et 2 partenaires taïwanais. Il fait partie de l’appel à projets « Sécurité » du 7ème programme-cadre de recherche et de développement de l’union européenne, et se consacre plus particulièrement au développement d’un système global d’aide à la gestion de crise.

En vidéo, regardez les interviews de Priscilla Pouschat-Pizzo, ingénieur au CEREN, et du vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant du Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille. (Images de Marion Piscione)