Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Le projet INTREPID à Marseille pour une simulation d'accident d'industriel

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Comment révolutionner les opérations de sauvetage grâce aux drones, aux robots et à l'intelligence artificielle. Pendant 5 jours le bataillon des marins-pompiers de Marseille organise le 2ème pilote de ce projet européen.

INTREPID, c'est le nom d'un projet européen de recherche et de développement qui a pour but de révolutionner les opérations de sauvetage. Financé par la commission européenne à hauteur de 6,8 millions d'euros, INTREPID rassemble 17 membres de 7 pays différents. Partenaires supports, techniques, et utilisateurs finaux, comme le bataillon des marins-pompiers de Marseille. Ils travaillent ensemble sur ce projet de plateforme technologique unique, dont l’objectif est de faciliter, sécuriser et accélérer l’intervention des premiers secours sur le lieu d’un incident.

Après une 1ère étape à Stockholm, en Suède, il est à Marseille au CETIS, le centre d'entraînement du bataillon des marins-pompiers. Pendant quelques jours chercheurs, techniciens et professionnels du secours mettent en commun leur savoir-faire et leurs réflexions pour élaborer les outils de demain, comme des drones et des robots intelligents, et faire face aux catastrophes avec des technologies de pointe.

L'une des idées maîtresses du projet INTREPRID est de faire collaborer les intelligences humaines de multiples domaines de compétence, comme des laboratoires de recherche, des industriels, des institutions territoriales, des professionnels du secours, des services de police... afin de créer des intelligences artificielles susceptibles d'opérer en situation de crise comme des catastrophes : accident majeur dans un métro, accident industriel de grande ampleur, attentat terroriste massif sur un bâtiment, etc.

Ces intelligences artificielles seront mises en commun pour coopérer ensemble, les unes avec les autres, et aussi avec les humains en charge des opérations de secours. Les responsables d'INTREPID appellent cela "symbiose", à l'image de l'association biologique, durable et réciproquement profitable, entre deux organismes vivants. C'est très nouveau et n'existe pas encore dans le domaine de l'intelligence artificielle ou alors de façon balbutiante. On n'en est qu'au stade de la recherche, mais grâce au projet INTREPID, on peut espérer qu'à une échéance de 5 ou 10 ans, ces nouvelles techniques et machines tels que drones et robots pourront coopérer ensemble de façon intelligente, en partenariat direct avec les services de secours. Et permettre ainsi de sauver encore plus de vies.

Après Marseille et une réflexion sur un accident industriel, le projet INTREPID partira à Madrid pour plancher sur une explosion majeure d'un bâtiment public.

En vidéo : le reportage sur la présentation du projet INTREPID à Marseille, au CETIS du bataillon des marins-pompiers de Marseille.  

(Interviews, images et montage : Rémy Reponty pour Maritima médias.)