Temps forts

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

1/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

2/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

3/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

4/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

5/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

6/6

Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Un avion cargo russe Antonov 124 emmène au Congo toute une unité de potabilisation d'eau. Ce sont plus de 67 tonnes d'équipement d'une valeur de plus d'un million d'euros qui sont transportés par voie aérienne et non par voie maritime comme habituellement

 Une station d'eau potable de 67 tonnes décolle de Marignane direction le Congo (vidéo)

L'avion cargo Antonov 124 ne passe pas inaperçu sur le tarmac de l'aéroport de Marignane. C'est l'un des plus gros du monde en fret équivalent presque à l'A380. Mais il ne sera pas trop gros pour transporter l'unité Aquabloc de 67 tonnes qui va servir à rendre potable l'eau d'Ewo en République du Congo. L'unité devait être transportée par voix maritime mais a du se rabattre au dernier moment sur l'aérien.
"On a rencontré de gros problèmes de reports de date d'expédition des compagnies maritimes. Actuellement les ports sont congestionnés et on totalise jusqu'à 3 semaines de retard à l'arrivée en Afrique", explique Patrick de Pachtère le président de la société Swiss Water Power qui œuvre dans le domaine du traitement de l'eau en Afrique et qui va installer l'unité d'eau potable (200 m3/h) à Ewo. "Pour la première fois on a donc du passer par l'aérien pour cette opération d'urgence afin d'alimenter rapidement en eau potable Ewo qui va fêter le 15 aout sa municipalisation".

6 containers à bord de l'avion

L'organisation pour transporter ce très lourd équipement (matériels hydrauliques et électromécaniques, canalisations,...) a du se faire rapidement. Christian Bizzari de MC Transit s'est occupé de la partie logistique: "Il a fallu être rapide, organiser en une semaine l'acheminement des containers venus d'Italie, d'Espagne, du Portugal et d'Allemagne. Il a fallu mettre les bouchées doubles pour être à temps. On a du aussi régler les problèmes de sécurité aérienne".

L'Antonov 124 a atterrit hier midi à l'aéroport de Marseille Provence. Le chargement a pu se faire en cours d'après-midi. L'avion redécolle dès ce matin. La station d'eau potable de 67 tonnes arrivera dans la journée à Brazzaville et sera ensuite acheminée par le biais de 6 camions jusqu'à Ewo au Congo. "En tout cas c'est une première pour nous d'expédier une station d'eau potable par avion, ajoute Patrick de Pachtère, et c'est une vraie satisfaction d'assister au chargement".

Regardez ci-dessous les images du chargement de l'unité d'eau potable dans l'avion cargo Antonov 124.

A noter que l'aéroport de Marseille Provence qui a accueilli l'Antonov 124 est le n°2 français en fret aérien (52 000 tonnes de fret aérien en 2010). 80% est du fret express, le reste du charter cargo exceptionnel (humanitaire, matériel pétrolier, hélicoptère d'Eurocopter). Au total 1200 personnes travaillent à l'aéroport au niveau du fret.

(images Pierre Allaire, Maritima Médias - photos J-M Darras)