Temps forts

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

1/3

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

2/3

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

3/3

Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)

J. Darras J. Darras
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

15 cyclistes sont partis ce matin d'Istres direction Radolfzell en Allemagne (ville jumelée à Istres). Les cyclistes vont en profiter pour sensibiliser et récolter des fonds pour lutter contre des maladies orphelines.

 Plus de 700 km à vélo pour le sport, la fraternité... et la bonne cause (vidéo)
Ils sont pompiers, policiers, retraités, employés municipaux,... et ils sont tous partis à vélo ce matin d'Istres direction l'Allemagne et plus précisément Radolfzell ville jumelée à Istres. Un parcours que les 15 cyclistes vont effectuer en 4 étapes. Le but est d'arriver samedi jour de la fête de la "vieille ville" de Radofzell. "Cette action de jumelage est importante, pour Eric Nin adjudant chef à la caserne des pompiers d'Istres et organisateur de l'événement, il y a un vrai côté fraternel avec cette action à destination de nos amis Allemands".
Les bagages ont été chargés ce matin à bord de 3 minibus qui vont suivre les coureurs. Chaque participant a fait ses au revoir à sa famille, recevant les encouragements des proches et d'autres cyclistes de la région venus en soutien pour le départ qui s'est effectué devant l'office de tourisme. "C'est d'abord le plaisir du vélo, de voir des paysages, de traverser la France, la Suisse et l'Allemagne. C'est une grosse aventure humaine, explique Jean-Louis Gury, employé municipal. Depuis 4-5 mois on s'entraine intensivement. C'est beaucoup de sacrifices mais c'est un plaisir. Et puis on est fier de pédaler pour la bonne cause".
Avant d'enfiler leur maillot, les coureurs ont tous porté un t-shirt orange avec inscrit dessus "tous ensemble contre 50 maladies lysosomales". Les cyclistes vont en effet aussi pédaler pour une bonne action. Grâce à des partenariats avec des entreprises privées, ils vont récolter un euro par kilomètre parcouru. Maryline Girin est la responsable de l'antenne paca VML (Vaincre les Maladies Lysosomales), son fils Nicolas est touché par la maladie orpheline d'Hunter : "sur 50 maladies lysosomales seulement 7 sont traitées dont celle de Nicolas. On continue donc de récolter des fonds pour les autres maladies. On veut faire avancer la recherche et se faire connaitre".

Regardez ci-dessous cette vidéo avec les images de la préparation finale et du départ des 15 cyclistes et les interviews d'Eric Nin organisateur du challenge et de Maryline Girin mère de Nicolas atteint d'une maladie lysosomale (images et interviews Jean-Michel Darras)

Un reportage est également à découvrir ce soir dans le journal de maritima tv

A noter que les cyclistes reviendront de Radolfzell en voiture le 6 septembre. Ils seront accueillis à 18h30 à l'Office de tourisme.