Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Liaison routière Fos-Salon : Fos sur Mer a « voté »

Liaison routière Fos-Salon : Fos sur Mer a « voté »

1/1

Liaison routière Fos-Salon : Fos sur Mer a « voté »

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est du projet de liaison routière Fos-Salon dont il est question, et des différentes propositions que le maître d'ouvrage, la DREAL, présente dans ses documents. Jeudi soir le débat public se déroulait à la Maison de la Mer de Fos.

 Jean Hetsch, maire de Fos sur maire
 Daniel Moutet, pdt de l'ADPLGF
 Romuald Meunier, pdt de MCTB Golfe de Fos Environnement

25 kms entre la Zone Industrialo-Portuaire de Fos sur mer jusqu'à Port-Saint-Louis du Rhône et l'A54 du côté de Grans et Salon de Provence. Enjeux principaux : palier la saturation à venir des routes existantes et tenir compte de la santé publique. Les débats foisonnent depuis septembre dernier sous l'égide de la Commission Nationale du Débat Public - Pour revenir sur la genèse de cette liaison routière imaginée depuis le développement de Fos dans les années 60, cliquez ici - Le projet est partagé en 3 secteurs : le nord pour le raccord avec l'A54, le centre avec les communes de Miramas et Istres, le sud avec les industries et le GPMM.

Jeudi soir le débat s'est déroulé à la Maison de la Mer de Fos. Pour la tranche sud, la Dreal propose trois variantes principales, toutes déclinables en plusieurs versions : 1x2 voies, 2x2 voies express ou autoroutes, payantes ou pas, avec ou sans contournement de Fos par l'est (le « barreau des étangs »), etc. Les élus de Fos sur mer et la plupart des représentants d'associations ont la même philosophie : il faut éloigner le trafic routier, qui va s'intensifier dans les années à venir à l'exemple du GPMM, qui prévoie 500.000 containers de plus dans les 15 années à venir pour dépasser les 2 millions, la plupart transportés par la route...

Quelques voix discordantes ont bien essayé de plaider pour les quelques espaces naturels restants, en lisière des étangs de l'Estomac, d'Engrenier et de Lavalduc contre le barreau des étangs ou contre la version la plus au nord proche du coussoul de Crau ; défendant une vision d'avenir où les modes de transports seraient plus diversifiés (vélo, fluvial, transport en commun, fret ferroviaire...). Mais ces voix sont trop isolées face à la demande majoritaire qui met en avant la pollution et la santé public.

S'il y avait eu vote jeudi soir, la variante 1 l'aurait emporté avec majorité absolue : c'est celle qui, au nord, est la plus éloignée de l'agglomération, couplée à l'indispensable raccord au futur contournement routier de Martigues-Port-de-Bouc à l'est ; évitant ainsi que l'ensemble du trafic arrivant, ou allant vers Marseille, passe par le carrefour Saint-Gervais. Et l'ensemble en voie express type deux fois deux voies, options qui demandent les financements les plus conséquents. A savoir si tout cela sera entendu par le maître d'ouvrage...

Suite des débats lundi 11 à Istres et mardi 12 à Grans, inscription sur le site web de la Commission Nationale du Débat Public.

Retrouvez en vidéo Jean Hetch le maire de Fos, Daniel Moutet président de l'ADPLGF et Romuald Meunier, président de MCTB Golfe de Fos Environnement.