Temps forts

Liaison Fos-Salon: un dossier "insuffisant" pour l'Autorité environnementale

Liaison Fos-Salon: un dossier

1/1

Liaison Fos-Salon: un dossier "insuffisant" pour l'Autorité environnementale

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Saisie par la ministre de la transition écologique, Elizabeth Borne, l'Autorité environnementale a estimé que le projet de liaison entre Fos et Salon était trop "faible" sur la question de l'environnement.

L'avis a été rendu au début du mois de décembre et il est sans équivoque. Dans son compte rendu, l'Autorité environnementale (Ae) note "la faiblesse, de plusieurs volets, de l’analyse environnementale du dossier transmis (milieu naturel et qualité de l’air, notamment). Le climat et les gaz à effet de serre, ainsi que la santé, ne font même l’objet d’aucun traitement". Des imprécisions qui ne permettraient pas au public d'avoir une vision complète du projet de liaison entre Fos et Salon. Car entre avril et juillet, c'est bien les habitants et riverains qui seront invités à participer au grand débat public organisé sur la question. 

D'autres points du dossier ont également été pointés du doigt par l'Ae. Elle a notamment estimé que la hiérarchisation des objectifs du projets étaient trop fluctuants. Elle a aussi souligné que la partie concernant le contournement de Fos-sur-mer n'était pas assez explicite. Or, c'est sur cette question que le public sera amené à donner son avis au printemps prochain. Il sera aussi appelé à se prononcer sur celle de voir se construire une infrastructure autoroutière ou non. "L’Ae considère nécessaire que le public puisse appréhender la palette complète des options correspondant au champ des possibles, avec notamment des options non autoroutières" est-il précisé dans le rapport avant d'ajouter " que la réflexion ne porte pas simplement sur une infrastructure routière mais qu’elle s’inscrive de façon plus déterminée dans un projet d’aménagement durable du territoire, faisant une part significative à la multimodalité et intégrant les enjeux environnementaux à un niveau de considération élevé."

Rappelons que ce rapport, souhaité par la ministre de la transition écologique Elizabeth Borne, avait pour but d'apporter un éclairage sur les enjeux de ce projet qui consiste à aménager un barreau (auto)routier à 2x2 voies d'environ 25 km entre la zone industrialo-portuaire de Fos et l'A54 à l'ouest de Salon-de-Provence. Trois tracés sont envisagés qui font osciller le devis de 272 à 533 millions d'euros.