Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Domino : les autorités se préparent à simuler le pire à Martigues, Fos et Chateauneuf

C. Lombard C. Lombard
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Du 16 au 19 mai, Châteauneuf-les-Martigues, Fos-sur-Mer et Martigues seront au cœur de l'exercice de
simulation de grande ampleur organisé par l'État et baptisé Domino qui rassemblera plus de 1000
membres des forces de secours dont 200 venus de plusieurs pays de l'Union européenne.

Domino 22 vise à tester, dans les conditions du réel, les moyens d’alerte et de communication auprès des populations ainsi que la coordination des secours. Cet exercice d'ampleur européenne mobilisera, aux côtés de nombreux acteurs français, des partenaires européens, belges, allemands, espagnols ou encore autrichiens, dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne.

Un scénario catastrophe

Pour rendre crédible l’intervention de moyens internationaux, c’est un véritable scénario catastrophe, volontairement exagéré et bien sûr entièrement fictif, qui se profile. Si la discrétion est de mise sur le déroulé précis des opérations, il s’agirait d’ajouter à un aléa climatique, des catastrophes technologiques, alors que de nombreux moyens de la sécurité civile sont déjà mobilisés pour des événements survenus à Paris. Un véritable « effet domino », d’où le nom de l’exercice, qui permettra de tester et évaluer la coordination des secours, la lutte contre les pollutions ou encore la communication auprès de la population. Les services de l’État en profiteront pour expérimenter un nouveau système d’alerte par téléphone, appelé FR-Alert, qui enverra des notifications aux habitants des communes concernées. Pour l’occasion, près de 1 000 personnes seront mobilisées pour participer à cette simulation à grande échelle.
Fos-sur-Mer et Martigues font partie des communes choisies par les autorités françaises pour participer à cette opération, en raison de sa densité de population, de la présence de nombreux sites industriels sur leurs territoires et de  proximité avec la mer, rendant ainsi possible des opérations sur l’eau comme sur terre.

Ce qui sera visible pour la populations

-FR-Alert

A l'occasion de cet exercice, un nouveau système d'alerte et d'information par diffusion cellulaire appelé FR-Alert sera testé auprès de la population se trouvant sur le territoire des communes de Châteauneuf-les-Martigues, de Martigues et de Fos-sur-Mer. Ce dispositif permet de prévenir en temps réel toute personne détentrice d'un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger afin de l'informer des comportements à adopter pour se protéger.
Concrètement si vous vous trouvez dans l'une des zones déterminées dans le scénario de l'exercice, vous pourrez recevoir une notification accompagnée d'un signal sonore spécifique et cela même si votre téléphone portable est en mode silencieux (A noter que le système n'entrera en fonction sur les Iphones qu'à partir du 30 juin). Aucune action, ni comportement de mise à l'abri n'est attendu de la part des habitants.

-Une activité inhabituelle à l’hôpital de Martigues

Le centre hospitalier de Martigues va être un acteur majeur de cet exercice Domino

-De possibles évacuations dans les écoles et les lieux publics

148 écoles, collèges et lycées sont concernées par cet exercice. Si tous sont susceptibles d'y être intégrés, c'est le scénario, dévoilé au fur et à mesure, qui dessinera des participants effectifs. Même chose pour les lieux accueillants du public.

-La présence d'uniformes inhabituels

200 acteurs européens participent à l'exercice. Vous pourrez donc les croiser dans leurs uniformes.

A Martigues, une réunion publique de présentation de Domino a lieu ce vendredi soir à 18h à l'hôtel de Ville.

 

En vidéo, le Chef de l'Etat-major interministériel de zone, François Pradon, nous explique comment il a élaboré le scénario qui ne sera dévoilé qu'au fur et à mesure de l'exercice.