Temps forts

Cassis : la Garde Républicaine veille sur les touristes et les maisons

Cassis : la Garde Républicaine veille sur les touristes et les maisons

1/1

Cassis : la Garde Républicaine veille sur les touristes et les maisons

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Chaque été le département des Bouches-du-Rhône accueille plus de 2 millions de touristes du monde entier tandis que nombreux habitants s'absentent de leur domicile pour partir en vacances. Les forces de l'ordre à cheval complète le dispositif estival de protection des populations.

 Cassis : la Garde Républicaine veille sur les touristes et les maisons

Montés sur leurs chevaux nommés Twist et Océan, une garde et son adjudant chef patrouillent dans la calanque de Port-Miou à Cassis. Leur mission, prévenir les vols de sacs ou de téléphones portables sur les touristes pendant qu'ils se baignent mais aussi la surveillance des habitations avoisinantes contre d'éventuels cambriolages

En phase d'expérimentation la saison dernière la Garde Républicaine fait maintenant partie du dispositif estival de protection des populations et depuis le 1er avril a déjà effectué quelques 170 patrouilles dans le département des Bouches-du-Rhône. Le préfet de police Olivier de Mazières est d'ailleurs venu saluer et échanger avec les gardes Républicains à l'occasion d'une journée de multiples contrôles à Cassis ce vendredi. Relevé des infractions, contact avec la population mais aussi travail de renseignement, d'échange avec les autres services, de repérage et de dissuasion, la Garde Républicaine complète les effectifs de police et de gendarmerie déjà déployés sur le terrain. « Le cheval étant un grand vecteur de communication, explique Philippe l'adjudant-chef du détachement du groupe de cavalerie de Marseille de la Garde Républicaine, on attire la population ce qui permet d'établir ce contact qui devient pour le coup plus facile. »

Basé au centre équestre Pastré, situé au sud de la cité phocéenne, le détachement à cheval opère sur tout le département des Bouches-du-Rhône. Dotés de 8 chevaux, les dix militaires qui les montent ont déjà dressé 650 procès verbaux en 2018.

En vidéo : l'interview de Philippe, l'adjudant-chef du détachement du groupe de cavalerie de Marseille de la Garde Républicaine.

(Interview et images : Rémy Reponty pour Maritima médias.)