Temps forts

Les Port-de-Boucains appelés à défendre leurs services publics

  • Social
  • 12/03/2015 à 16h38
  • 01:20
Le Collectif de Défense des Services Publics tire la sonnette d'alarme.

1/1

Le Collectif de Défense des Services Publics tire la sonnette d'alarme.

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Après une première mobilisation fin février pour condamner la fermeture de la permanence de la sécurité sociale, le Collectif de Défense des Services Publics de Port-de-Bouc continue d'alerter la population. Une réunion publique se tenait hier soir.

 L'interview de Jean-Marc Fourneyron, secrétaire de la section PCF de Port-de-Bouc.
 L'interview de Lionel Zouati, secrétaire général CGT de la CAF 13.
 L'interview de Jean-Marie Angeli, secrétaire général CGT de la CPAM 13.
Élus, syndicalistes, militants associatifs et citoyens port-de-boucains avaient déjà manifesté leur colère face à la fermeture de leur CAF. Quelques mois plus tard, c'est au tour de leur Caisse Primaire d'Assurance Maladie de disparaître. Et si ce n'était qu'un début ?
L'heure est donc à la mobilisation pour le Collectif de Défense des Services Publics, qui n'entend pas rester les bras croisés. "C'est un mouvement d'ensemble qui vise à déshumaniser nos villes, car une ville sans service public est une ville morte", explique Jean-Marc Fourneyron, secrétaire de la section PCF. "On ne veut pas devenir un désert social". La solution ? Les Port-de-Boucains l'avaient trouvée, lorsque leur commissariat était menacé de fermeture, en se rassemblant pour obtenir son maintien. "Ce que l'on souhaite, c'est que cette bataille pour les services publics devienne l'affaire de tous", poursuit Jean-Marc Fourneyron. "C'est notre bien commun, parce qu'on l'a payé avec nos cotisations, parce que nos anciens ont fait tous les efforts nécessaires pour nous le léguer, et on ne peut pas se résoudre à le voir disparaître", conclut-il. 

En vidéos, regardez les interviews de Jean-Marc Fourneyron, secrétaire de la section PCF de Port-de-Bouc, de Lionel Zouati, secrétaire général CGT de la CAF 13, et de Jean-Marie Angeli, secrétaire général CGT de la CPAM 13. (Images de Michel Montagne)