Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres : Halte réussie pour les migrants

  • Social
  • 03/11/2016 à 11h49
  • 02:16
Beaucoup de fatigue et d'interrogations sur les visages

1/1

Beaucoup de fatigue et d'interrogations sur les visages

G. Blardone G. Blardone
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Quelques jours à peine après le démantèlement de la "jungle" de Calais une 30aine de migrants est venue rejoindre les réfugiés déjà pris en charge à Istres depuis un an. Avec succès.

 Catherine FRATI : Directrice de l'assoc. ADAMAL
 Pascal PHILIPPE : Directeur du centre AFPA d'Istres
 Fraçois BERNARDINI : Maire d'Istres et pdt d'Istres Ouest Provence
 Jean-Marc SENATEUR : Préfet de l'arrondissement d'Istres
L'actualité en avait fait ses gros titres la semaine dernière.  Le démantèlement de la "jungle" de Calais devant les caméras de la France entière avait soulevé une multitude de questions.
Notamment la répartition de ces hommes...femmes et familles dans les centres d'accueil prévus à cet effet.

Et comme un effet boomerang les interrogations pour ne pas dire les inquiétudes avaient fusé auprès des riverains. Doit-on s'en méfier? Comment réussir leur intégration? Qui pour les prendre en charge?

Le cas d'Istres pourrait faire office d'exemple à suivre.

Depuis 1 an la commune a décidé de s'engager d'accueillir des réfugiés. 6 vagues successives pour 140 personnes hébergées dans les locaux de l'AFPA (centre de formation des apprentis) à l'entrée de la ville. 30 de plus sont venus grossir leurs rangs ces dernières heures.
Et pour l'heure l'opération est un succès. Pas une plainte ni un débordement signalés depuis que les nouveaux venus ont pris possession de leur hébergement.

Au contraire. Chacun participe à la vie en communauté...notamment avec les quelque 250 jeunes apprentis internes vivant sur place.
Les contacts se sont noués assez facilement de l'aveu même du directeur du centre et les rapports devenus quotidiens.

Il est forcément question d'entraide. Ici un coup de main pour le linge..là une traduction..là encore une aide pour remplir un document administratif. Les situations ne manquent pas.

Une osmose rendue possible par l'immense travail d'encadrement de plusieurs associations qui après l'Etat et la commune ont pris le relais de la solidarité.

L'ADAMAL est l'une d'elles et sa directrice ne tarit pas d'éloges sur le processus. Des groupes de travail sur l’accompagnement et l'insertion sont très régulièrement organisés. Tout comme le suivi des réfugiés.

L'affaire de tous et un investissement de tous les instants. Mais c'est à ce prix que l'accueil momentané de ces déracinés se fera dans le calme et la confiance. Le meilleur moyen d’effacer ce sentiment de méfiance qui flotte parfois dans les rangs la société, crever quelques idées reçues et autres peurs infondées.

Pour restaurer un peu d'Humanité.  



En video :


Catherine FRATI : Directrice de l'assoc. ADAMAL
Pascal PHILIPPE : Directeur du centre AFPA d'Istres
Fraçois BERNARDINI : Maire d'Istres et pdt d'Istres Ouest Provence
Jean-Marc SENATEUR : Préfet de l'arrondissement d'Istres

(Images et ITV : Michel Montagne pour Maritima Médias)