Temps forts

Clinique d'Istres. 95% des salariés en grève

  • Social
  • 11/12/2013 à 14h43
  • 01:37
Les salariés en grève, mobilisés devant la clinique d'Istres

1/1

Les salariés en grève, mobilisés devant la clinique d'Istres

m. piscione m. piscione
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Ils se disent "désespérés et excédés", les employés de la clinique d'Istres sont en grève depuis ce mercredi matin pour demander une augmentation de salaire.

 Les salariés demandent une augmentation de 100 euros brut par mois
"Les paroles on s'en fout, nous ce qu'on veut, c'est des sous", voilà l'un des slogans que scandaient à tue-tête ce matin les salariés de la clinique, toutes catégories et tous services confondus. 95% des quelques 200 employés ont cessé le travail pour protester contre des salaires qu'ils estiment trop bas. "Avec 15 ans d'ancienneté, certains touchent à peine plus que le SMIC!" s'insurge Marie-Christine Urbain, déléguée syndicale Force Ouvrière. Sandrine Besset, une jeune infirmière, confirme: "moi, ça fait quatre ans que je suis en CDI et je gagne 1500 euros net par mois. Avec les contraintes et responsabilités qu'implique mon métier, on se fout de nous!". La goutte qui a fait déborder le vase, ce sont les dernières NAO ( négociations annuelles obligatoires ). "La direction nous a proposé une augmentation dérisoire de 6 euros brut par mois pour les bas salaires, explique Dominique Fouque, déléguée syndicale CFDT. Nos salaires ne correspondent ni à nos compétences ni à l'augmentation du coût de la vie". Des compétences officiellement reconnues, la clinique ayant reçu en septembre dernier une certification. "Seuls 20% des établissements privés de santé y parviennent, précise Dominique Fouque. Voilà pourquoi nous exigeons aujourd'hui une vraie reconnaissance de notre travail avec une augmentation de 100 euros brut par mois et pour chaque salarié." FO et CFDT dénoncent la situation financière de la clinique, rachetée en 2003 par la Générale de Santé, qui possède aussi les cliniques de Clairval et de la Résidence du Parc à Marseille. Deux établissements également touchés par un mouvement de grève des salariés depuis mercredi dernier. 

Regardez les interviews de Marie-Christine Urbain, déléguée FO, Sandrine Besset, infirmière en chirurgie et Dominique Fouque, déléguée CFDT. ( Images et interviews Marion Piscione )