Temps forts

L'Etat s'investit pour le logement social dans le 13

  • Social
  • 26/10/2016 à 11h37
  • 02:19
L'Etat s'investit pour le logement social dans le 13

1/1

L'Etat s'investit pour le logement social dans le 13

G. Blardone G. Blardone
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le gouvernement s'en était fait une mission prioritaire. Thierry Repentin son émissaire.
Le délégué interministériel à la mixité sociale était en déplacement à Marignane Istres et St Chamas cette semaine pour encourager le logement social.

 Thierry Repentin : Pdt Com. Nat. de l'aménagement de l'urbanisme et du foncier
 Fraçois Bernardini : Maire d'Istres et pdt d'Istres Ouest Provence
Longtemps le département des Bouches du Rhône est resté l'un de ceux montré du doigt par l’État en matière de logements sociaux.
Un déficit chronique sous la barre des 25% fixés par la loi et des amendes payées chaque année par les maires des communes concernées.
Jusqu'à ce que le gouvernement décide d'appuyer sur l'accélérateur en la matière. Encore fallait-il trouver des mécanismes susceptibles d'inverser la tendance pour commencer à combler les 70 000 demandes non-satisfaites dans le 13.

Et dans ce contexte, la puissance publique a fait appel à sa mémoire. Elle s'est subitement souvenue qu'elle était propriétaire d'un foncier important et de terrains un peu partout sur le territoire. L'objectif était simple : les vendre avec fortes décotes (jusqu'à -60%) aux bailleurs sociaux avec la garantie en contrepartie que ces derniers s'engagent à construire de nouveaux logements.

70 cessions en 2015 et un palier de 100 à atteindre en 2016.
 
C'est avec ces chiffres en tête que Thierry Repentin s'est rendu à Marignane Istres et St Chamas cette semaine.
Le délégué interministériel à la mixité sociale a tout d'abord rencontré une famille marignanaise que l’État vient d'aider à se loger dans le privé grâce à un partenariat avec le PACT 13, bailleur spécialisé dans le rachat de maison individuelles et de micro-parcelles.

A Istres, celui qui est aussi président de la commission nationale de l'aménagement, de l'urbanisme et du foncier a ratifié la vente de 2 terrains appartenant au Ministère de la Défense : la cité Craon et le clos d'Enghun.
Des cessions à perte - il n'est évidemment pas question de spéculation immobilière- et qui verront bientôt la construction de 149 logements au total.

Même schéma à St Chamas au chemin Creux ou pousseront dans les prochains mois 49 logements sociaux ainsi qu'une crèche à la place d'anciens bâtiments du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Des réalisations accompagnées et soutenues par les municipalités, enfin soucieuses de jouer le jeu du logement social. Pour ne plus que les Bouches du Rhône soient désignées comme le mouton noir en la matière.

Une mauvaise réputation qui commence à peine à s'estomper.
Le chemin est encore long.


En vidéo

-Thierry Repentin : Pdt Com. Nat. de l'aménagement de l'urbanisme et du foncier
-Fraçois Bernardini : Maire d'Istres et pdt d'Istres Ouest Provence

(Images et Itv Ulrich Téchené)