Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

A Berre l'étang la cité La Mariélie va se refaire une beauté

  • Social
  • 11/10/2021 à 15h43
  • 02:09
G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

D'ici 5 ans et quelques 10 millions d'euros investis, la clé La Mariélie aura fait peau neuve. Les travaux, financé par la Métropole, l'Etat et la Ville devraient démarré rapidement pour des questions de sécurité

Lorsqu'elle a été construite dans les années 60, la Mariélie était le fleuron de Berre l'étang. Soixante ans plus tard, les façades sont décrépies, les balcons s'effritent et l'insécurité règne, bref, la vétusté est de mise ce qui fait honte à certains habitants. "C'est sale, c'est très abîmé. Lorsqu'on reçoit des invités on est mal à l'aise", ressent Sana, une habitante. Mais tout cela, ne devrait, bientôt, être plus qu'un mauvais souvenir. La Mariélie va renaître grâce à la mutualisation des forces de La Métropole, l'Etat, le Département et la municipalité. Il y a quelques jours, le vice-président de La Métropole, délégué à l'habitat, a rencontré le maire et s'est rendu dans le quartier pour constater l'état des immeubles. "Il y a des travaux de sécurisation, notamment en ce qui concerne la sécurité incendie, qu'il faudra démarrer très rapidement," explique David Ytier, le vice-président. Les 1ers coups de pioche devraient être donnés d'ici la fin de l'année, s'en suivront les façades et les espaces verts. "Le plan de sauvegarde est lancé, les travaux de restructuration vont commencer. Ce qui compte c'est que les gens vivent ici dans de bonnes conditions. Cela passera par la sécurité, par la réhabilitation et par l'arrêt des trafics. Pour cela, la Ville s'est engagé à reprendre la main." En effet, la Ville va récupérer la gestion des espaces verts pour en faire des espaces publics. Par conséquent, des cameras de télésurveillance pourront y être installées. "Nous allons également ouvrir le quartier, concède Mario Martinet, le maire de Berre. On veut un vrai lien entre ce quartier et ce qu'il se passe en face. Nous allons réaménager le boulevard Langevin." 

Propriétaires privés et marchands de sommeil

Au total, ce sont près de 10 millions d'euros qui vont être investis dans cette résidence qui, rappelons-le, est entièrement privée. "Il n'y a que des propriétaires occupants ou des propriétaires bailleurs, explique David Ytier. Il n'y a pas de bailleur social." Par conséquent, si les aides financières octroyées par les différentes institutions concernent les espaces extérieurs et collectifs, la réfection des parties privées sera à la charge de chaque propriétaire. "Il faut que chaque propriétaire fasse son travail, il faut que l'on chasse les marchands de sommeil qui viennent polluer le quotidiens des habitants, conclut le vice-président. Nous serons-là pour les aider dans leur démarches, leurs tendre la main.